Nouvelles de l'espâââce...

Maquettes, images, meetings, aviation réelle
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Deltafan
As du Manche
As du Manche
Messages : 10336
Inscription : 13 avril 2004

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1851

Message par Deltafan »

Kakumei a écrit :
lun. mars 13, 2023 3:43 am
Le Kazakhstan a saisi pour ne pas dire nationalisé les installations de Baïkonour suite a une dette de 30m € impayée de Roscosmos.
https://www.weeklyblitz.net/news/mk-kaz ... -republic/
Ils prennent des risques le Kazakhstan...
"Toujours en mouvement est l'avenir…"
Yoda
Avatar de l’utilisateur

OPIT
Chef de patrouille
Chef de patrouille
Messages : 4841
Inscription : 08 juillet 2007

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1852

Message par OPIT »

Jaguar a écrit :
dim. mars 12, 2023 3:59 pm
Heuuuuu.... On n'est plus allé sur la Lune depuis une trotte, mais l'espace, on gère hein ;)
On gère tellement qu'il y a quand même pas mal de déchets. Entre les navettes qui explosent en plein vol, les robots qui se crashent sur le sol martien et les sondes qui rebondissent sur les astéroïdes, il y a une marge de progression certaine. Nos aïeux n'étaient peut-être pas aussi ambitieux, à juste titre visiblement...
Avatar de l’utilisateur

Jaguar
Pilote Philanthrope
Pilote Philanthrope
Messages : 3214
Inscription : 17 novembre 2001

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1853

Message par Jaguar »

Tu as raison :yes:
C'est pas la même chose.

Je veux dire qu'on n'est pas en train de redécouvrir les contraintes liées au vide, au froid, aux radiations, à la vie en impesenteur, etc.... Ce qui est plus ou moins dit plus haut.
On a du monde dans l'ISS, on prépare activement les voyages vers Mars, s'il faut réinventer la roue pour des techno plus modernes qu'en 69, je pense qu'on a déjà la majorité des rayons de cette roue :)

Après, j'ai pas dit (ou voulu dire) qu'on faisait ça super bien, sans échec ni progrès à faire, car en effet, on a encire une marge monumentale !
Juste, qu'on ne me fasse pas croire qu'on est de retour en 1955 ;)
Je suis donc je pense
J'ai choisi
La joie comme vengeance
Vae soli

Mass hysteria
Avatar de l’utilisateur

OPIT
Chef de patrouille
Chef de patrouille
Messages : 4841
Inscription : 08 juillet 2007

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1854

Message par OPIT »

Jaguar a écrit :
lun. mars 13, 2023 11:10 am
Juste, qu'on ne me fasse pas croire qu'on est de retour en 1955 ;)
Faire la même chose avec des moyens différents implique un lot de surprises et d'effets collatéraux qui sortent du cadre de l'expertise du grand père.
Si aujourd'hui on sait anticiper les problèmes qu'ils auraient pu avoir, on fait face à d'autres qu'ils n'auraient jamais eu.

ironclaude
Légende volante
Légende volante
Messages : 16588
Inscription : 18 mai 2006

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1855

Message par ironclaude »

Deltafan a écrit :
lun. mars 13, 2023 10:43 am
Kakumei a écrit :
lun. mars 13, 2023 3:43 am
Le Kazakhstan a saisi pour ne pas dire nationalisé les installations de Baïkonour suite a une dette de 30m € impayée de Roscosmos.
https://www.weeklyblitz.net/news/mk-kaz ... -republic/
Ils prennent des risques le Kazakhstan...
L'ours a déjà du mal à se dépatouiller avec l'Ukraine... ils vont aller ouvrir un deuxième front ? :hum:
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Deltafan
As du Manche
As du Manche
Messages : 10336
Inscription : 13 avril 2004

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1857

Message par Deltafan »

ironclaude a écrit :
lun. mars 13, 2023 11:57 am
Deltafan a écrit :
lun. mars 13, 2023 10:43 am
Kakumei a écrit :
lun. mars 13, 2023 3:43 am
Le Kazakhstan a saisi pour ne pas dire nationalisé les installations de Baïkonour suite a une dette de 30m € impayée de Roscosmos.
https://www.weeklyblitz.net/news/mk-kaz ... -republic/
Ils prennent des risques le Kazakhstan...
L'ours a déjà du mal à se dépatouiller avec l'Ukraine... ils vont aller ouvrir un deuxième front ? :hum:
Tu as un MP
"Toujours en mouvement est l'avenir…"
Yoda

Olaf_[RET]
WSO Co-pilote
WSO Co-pilote
Messages : 803
Inscription : 30 juin 2012

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1858

Message par Olaf_[RET] »

DeeJay a écrit :
lun. mars 13, 2023 12:52 pm
Superbe vidéo pour comprendre pourquoi juste la puissance d'un iPad d'aujourd'hui ne permet pas d'entreprendre des vol spatiaux comme le permettait les ordinateurs à 36ko de mémoire de l'époque...

En effet , ça «  envoie du lourd « !
à 8:31 : «  ces caractéristiques […] ont permis à Armstrong de commander l’orientation de l’atterrisseur tandis que l’AGC contrôle la descente pour un atterrissage réussi . « 

On nous avait toujours dit qu’Armstrong avait effectué la phase finale de l’alunissage manuellement , grâce à son sang-froid , son expérience de pilote d’essai …

Et maintenant l’on apprend qu’il s’est contenté de diriger «  l’orientation » de l’atterrisseur . La partie la plus difficile , à savoir le contrôle de la descente, ayant donc été faite par l’AGC !
Avatar de l’utilisateur

DeeJay
Légende volante
Légende volante
Messages : 17301
Inscription : 08 septembre 2001

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1859

Message par DeeJay »

Olaf_[RET] a écrit :
lun. mars 13, 2023 2:19 pm
En effet , ça «  envoie du lourd « !
à 8:31 : «  ces caractéristiques […] ont permis à Armstrong de commander l’orientation de l’atterrisseur tandis que l’AGC contrôle la descente pour un atterrissage réussi . « 

On nous avait toujours dit qu’Armstrong avait effectué la phase finale de l’alunissage manuellement , grâce à son sang-froid , son expérience de pilote d’essai …

Et maintenant l’on apprend qu’il s’est contenté de diriger «  l’orientation » de l’atterrisseur . La partie la plus difficile , à savoir le contrôle de la descente, ayant donc été faite par l’AGC !
Il faut juste ne pas surinterpréter et chercher à comprendre ce qui est dit.

Amsrtrong a commandé la vitesse de descente et était en pilotage manuel, mais pas en commande purement direct pour ce qui est de la poussée moteur. Le taux de descente est piloté/demandé par le pilote mais contrôlé (dosé/régulé) par l'AGC.
Je ne suis même pas certain qu'il y ait une commande direct sauf pour une remontée d'urgence (consécutive à autre choses qu'une défaillance du moteur de descente ou de l’étage de descente ... avant l'activation de l’étage de remontée, ou pas).

Mais il n’était effectivement pas en mode de posé automatique où le LEM vas chercher de lui-même les points clés et se met lui-même sur "les rails." La trajectoire de finale était donc piloté en manuel complet dès le ... (je ne sais plus, le "P66" si ma mémoire est bonne).

Avatar de l’utilisateur

Jaguar
Pilote Philanthrope
Pilote Philanthrope
Messages : 3214
Inscription : 17 novembre 2001

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1860

Message par Jaguar »

DeeJay a écrit :
lun. mars 13, 2023 12:52 pm
Superbe vidéo pour comprendre pourquoi juste la puissance d'un iPad d'aujourd'hui ne permet pas d'entreprendre des vol spatiaux comme le permettait les ordinateurs à 36ko de mémoire de l'époque...

Je viens de la regarder, merci pour cette vidéo très intéressante mais je ne partage pas DU TOUT, en tant qu'informaticien, ton analyse. (Avec comme éclairage la discussion qui a précédé sur les technologies perdues)
Le comparatif de "l'avantage" supposé de l'ancien ordinateur face à l'iPhone ne tient qu'à : contrairement à l'Iphone, lui avait une technologie blablabla qui ne plante jamais.

Certes.
Heureusement, chez SpaceX, à la Nasa ou chez Arianne, comme chez Airbus ou Dassault, ils n'utilisent pas d'Ipad ou d'iPhone mais d'autres ordinateurs qui, eux non plus, ne plantent pas.
Ouf :)

Cette vidéo est plus à prendre comme la reconnaissance du défi technologique que ça a été de faire ces appareil avec ce degré de miniaturisation à l'époque, ainsi que la fiabilisation, plutôt qu'un vrai comparatif "avantages" d'hier vs aujourd'hui.
Je suis donc je pense
J'ai choisi
La joie comme vengeance
Vae soli

Mass hysteria
Avatar de l’utilisateur

DeeJay
Légende volante
Légende volante
Messages : 17301
Inscription : 08 septembre 2001

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1861

Message par DeeJay »

Jaguar a écrit :
lun. mars 13, 2023 4:27 pm
Cette vidéo est plus à prendre comme la reconnaissance du défi technologique que ça a été de faire ces appareil avec ce degré de miniaturisation à l'époque, ainsi que la fiabilisation, plutôt qu'un vrai comparatif "avantages" d'hier vs aujourd'hui.
Oui. C'est comme cela que je l'ai comprise en tous cas.
Et aussi, est une réponse à ceux qui défendent le "moon hoax" (de bonne fois pour certains qui n'y connaissent pas grand choses au sujet et ne font pas l'effort de creuser pour comprendre) sur le fait qu'il n'y ai pas de raisons pour qu'on puisse pas refaire la même tout de suite et plus facilement avec tous les outils qu'on a "dans nos poches" aujourd'hui. (du genre: "juste avec un iPhone on devrait savoir faire ..." Bah non, ce n'est pas fait pour cela.
Avatar de l’utilisateur

Jaguar
Pilote Philanthrope
Pilote Philanthrope
Messages : 3214
Inscription : 17 novembre 2001

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1862

Message par Jaguar »

On est bien d'accord :)
Je suis donc je pense
J'ai choisi
La joie comme vengeance
Vae soli

Mass hysteria
Avatar de l’utilisateur

Milos
Dieu vivant
Dieu vivant
Messages : 22069
Inscription : 27 janvier 2004

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1863

Message par Milos »

Par contre, l'épopée du vol vers la Lune nous a apporté plein de choses utilisées tous les jours : le four micro-ondes, le velcro ...

Je me demande si la nouvelle nous en amènera autant.
(\_/)
(_'.')
(")_(") "On obtient plus de choses avec un mot gentil et un pistolet qu'avec le mot gentil tout seul" Al Capone.

Mon pit

ironclaude
Légende volante
Légende volante
Messages : 16588
Inscription : 18 mai 2006

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1864

Message par ironclaude »

Milos a écrit :
lun. mars 13, 2023 9:24 pm
Par contre, l'épopée du vol vers la Lune nous a apporté plein de choses utilisées tous les jours : le four micro-ondes, le velcro ...

Je me demande si la nouvelle nous en amènera autant.
Ah oui, le velcro... qui s'était avéré hautement inflammable et qui avait bien contribué à l'incendie tragique d'Apollo 1 :ouin:
Avatar de l’utilisateur

Kakumei
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 2547
Inscription : 27 juillet 2018

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1865

Message par Kakumei »

Un groupe de pirate /ranonneur est prêt à divulguer 3000 documents techniques de SpaceX a partir du 20 Mars.

Modern Naval Warfare community manager Do we have a backup plan?
Yes. Kill everyone on sight.
I like it. Can we make it the main?
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Deltafan
As du Manche
As du Manche
Messages : 10336
Inscription : 13 avril 2004

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1866

Message par Deltafan »

Article Le Point, avec le titre : Mission Dart : les leçons de la première tentative de déviation d’astéroïde

https://www.lepoint.fr/astronomie/missi ... 20imposant.
(...)
D'abord, Dimorphos est un peu plus petit que prévu. En effet, la seule chose que nous pensions savoir de lui, avant de le voir, était son diamètre évalué à 160 mètres. On sait désormais qu'il n'en fait que 151. Malgré cela, Dart est parvenu à adapter sa trajectoire pour aller droit sur lui. Il convient d'ailleurs de rappeler, d'une part, que la sonde s'est orientée de manière autonome pour aller le frapper et, d'autre part, qu'il s'agissait d'un test à l'aveugle puisque nous ne savions effectivement pas à quoi cet objet ressemblait.

La principale surprise concerne la forme de cette lune. Alors que nous nous attendions à ce qu'elle ressemble à un bonbon M & M's, version française, avec sa cacahuète à l'intérieur et donc une forme de ballon de rugby, nous avons découvert un M & M's américain, aplati comme un smarties : un sphéroïde oblate. C'est intéressant parce que ce n'est pas conforme à nos modèles de formation des astéroïdes binaires, que nous allons devoir retravailler pour comprendre comment est né un tel objet.

L'autre surprise, c'est que, malgré sa petite taille, Dimorphos est d'une étonnante complexité.
(...)
il n'est pas si simple d'interagir avec un corps comme celui-ci. En effet, le couplage de la sonde avec la surface de l'astéroïde lorsqu'elle explose n'est pas aussi net que sur une surface lisse.
(...)
Les observations montrent qu'on a réduit la période de Dimorphos [le temps qu'il met à tourner autour de son astéroïde compagnon, NDLR] de 33 minutes. Mais a-t-on vraiment été efficace ? Quelle a été la quantité de mouvement effectivement transmise par Dart à Dimorphos ? Parce qu'après tout, si cet astéroïde est très léger, une simple pichenette a pu suffire à le faire bouger.
(...)
il faut connaître la masse de Dimorphos et, ça, nous ne l'avons pas. Il va falloir attendre que la mission européenne Hera, qui doit partir en 2024 [dont Patrick Michel est le responsable scientifique, NDLR], se rende sur place pour documenter les résultats de l'impact et étudier ce qu'il reste de Dimorphos.
(...)
Mais il apparaît déjà que la quantité de mouvement transmise à l'astéroïde lors de l'impact est plus importante que ce à quoi nous nous attendions. En effet, le choc a émis beaucoup de matière, de l'ordre d'un million de tonnes. Or, l'éjection de cette matière s'ajoute à l'impulsion donnée par Dart, comme un propulseur. On estime qu'elle a multiplié la quantité de mouvement apportée par la sonde d'un facteur deux à cinq. C'est donc qu'on a été efficace, mais nous ne pouvons pas encore dire exactement dans quelle mesure.
(...)
avec les données dont nous disposons à ce jour, il n'y a pas de solution unique. Il est possible que nous ayons laissé un cratère à sa surface ou bien que nous l'ayons complètement déformé. Cela dépend de beaucoup de paramètres. Par conséquent, seule la mission Hera pourra le dire.
(...)
Mais nous avons montré que, même en y allant totalement à l'aveugle, nous sommes capables de taper dans le mille et de créer une déviation. Or, il est évident que le jour où un astéroïde nous arrivera dessus, nous espérons ne pas avoir à frapper à l'aveugle. L'idée, c'est d'anticiper. C'est pour ça qu'il nous faut vraiment un inventaire de tous les objets potentiellement dangereux.

Ce que doit faire la mission NEO Surveyor de la Nasa, qui doit commencer en 2028-2029, en dix ans, depuis l'espace. De telle sorte que nous puissions envoyer une mission de reconnaissance en cas de menace pour savoir à peu près de quoi l'astéroïde est fait. Et, de toute façon, il faudra impérativement s'y prendre à l'avance car si l'on reproduit l'efficacité de Dart sur Dimorphos mais, cette fois-ci, avec un Dimorphos en orbite autour du soleil, il faudra le frapper plusieurs décennies à l'avance pour qu'il épargne la Terre !

D'abord, Hera doit partir le 8 octobre 2024 et arriver au chevet de Dimorphos fin 2026 pour une campagne d'observation de six mois en 2027. Nous allons donc nous préparer à interpréter ce qu'elle verra. Parce que l'on pensait, au départ, qu'arriver quatre ans plus tard n'était pas un problème, que rien ne se serait passé entre-temps, mais on se rend compte que ce n'est pas vraiment le cas.

Ensuite, on va poursuivre la caractérisation des astéroïdes potentiellement dangereux parce qu'on doit vraiment comprendre leur diversité, savoir comment ils réagissent en fonction de leurs propriétés. L'ESA d'une part, le Cnes et le Jet Propulsion Laboratory de la Nasa, d'autre part, envisagent une mission afin d'aller voir l'astéroïde Apophis, juste avant qu'il ne passe près de la Terre en 2029, à une distance de seulement 31 000 kilomètres. On a cette opportunité d'avoir un laboratoire naturel qui vient vers nous, et qui peut nous permettre de voir comment les forces de marée terrestre agissent éventuellement sur ce corps. Ce qui nous renseignerait aussi sur ses propriétés.

Ce serait d'autant plus intéressant que la sonde Osiris Rex doit le visiter une semaine après son passage au plus près de la Terre. On aurait ainsi un avant/après très précieux. En outre, compte tenu des délais très courts, cela constituerait une manière de prouver que nous sommes capables d'organiser une mission de reconnaissance vers un astéroïde très rapidement. Ce qui est une priorité pour la défense planétaire mentionnée dans le dernier Decadal Survey, sorte de plan décennal de la Nasa.
"Toujours en mouvement est l'avenir…"
Yoda
Avatar de l’utilisateur

EREBUS
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 2880
Inscription : 18 septembre 2005

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1867

Message par EREBUS »

DeeJay a écrit :
lun. mars 13, 2023 3:43 pm

Amsrtrong a commandé la vitesse de descente et était en pilotage manuel, mais pas en commande purement direct pour ce qui est de la poussée moteur. Le taux de descente est piloté/demandé par le pilote mais contrôlé (dosé/régulé) par l'AGC.
Dans ce cas il s’agit du programme P66. Le rôle du programme P66 était de continûment ajuster la poussée du moteur principal, de sorte qu'il contre exactement l'attraction lunaire, et donc le module lunaire reste à altitude constante alors qu'il se déplace au-dessus de la surface lunaire.
En effet, au fur et à mesure que le module lunaire brûle du propergol, il perd de la masse, et donc la poussée doit être modifiée de sorte qu'elle continue de contrer l'attraction lunaire, mais sans la dépasser (autrement il monterait, car la force de la poussée dépasserait l'attraction lunaire avec un module plus léger).
Pour faire ses calculs, l'AGC utilise l'information de la masse, mais aussi de l'altitude et du taux de descente.
Armstrong ; avec ce programme a piloté le module lunaire en translation AV/AR et en G/D et pouvait commander la poussée moteur avec la commande TTCA (Thrust Translation Command Assemblies) pour un déplacement dans l’axe X (vers le haut ou le bas) en actionnant un levier qui activait sur le côté du TTCA soit:
-le moteur de l’étage de descente ou les RCS (Reaction Control System) pour un déplacement dans l’axe X (vers le haut ou le bas).
Ainsi en manipulant le TTCA avec la main gauche (axe X),chaque clic vers le haut ou vers le bas diminuait ou augmentait le taux de descente de 1 fp/s le pilotage du LM exigerait des taux d’altitude et de descente précis pendant la phase d’alunissage, mais dosé tout de même par l’AGC.

Image

Image [/quote]
DeeJay a écrit :
lun. mars 13, 2023 3:43 pm

Je ne suis même pas certain qu'il y ait une commande direct sauf pour une remontée d'urgence (consécutive à autre choses qu'une défaillance du moteur de descente ou de l’étage de descente ... avant l'activation de l’étage de remontée, ou pas).
Non, sauf la remontée d’urgence où le module lunaire regagnerait l'orbite de rendez-vous avec l'aide du moteur de descente ( bouton « ABORT » programme P70) ou de celui de l'étage de remontée (bouton "ABORT STAGE" programme P71).
DeeJay a écrit :
lun. mars 13, 2023 3:43 pm

Mais il n’était effectivement pas en mode de posé automatique où le LEM vas chercher de lui-même les points clés et se met lui-même sur "les rails." La trajectoire de finale était donc piloté en manuel complet dès le ... (je ne sais plus, le "P66" si ma mémoire est bonne).
Dans ce cas pour un pilotage du module lunaire en manuel complet c’est le programme P67 qui a été utilisé (Le dernier programme de la descente).
Contrairement au programme P66, et les programmes précédents, ce dernier programme n'est pas automatique du tout, il est entièrement manuel.
En fait, il consiste juste en instructions données aux astronautes pour réaliser la descente, car ils la contrôlent manuellement eux-mêmes.
Dans cette dernière phase de l'alunissage, l'interrupteur de contrôle (flèche rouge sur le schéma ci-dessous) de la poussée doit être sur la position "Man", de manière à donner le contrôle de la poussée totale à la manette de contrôle à la place de l’ AGC.

Image

Et le contrôle de la poussée n'est pas le seul souci des astronautes.
Lorsque les sondes lunaires (trois tiges disposées sous les trois patins sauf celui en dessous de l'échelle) détectent le sol lunaire (à 1,7 mètre de la surface lunaire), celles-ci ne coupent pas automatiquement le moteur : elles ne font que donner une indication visuelle, et il revient aux astronautes, lorsqu'il voient cette indication visuelle, de couper le moteur en appuyant sur le bouton d'arrêt.

Il n'y avait pas de garantie que les astronautes aient coupé le moteur avant que le module lunaire ne touche le sol.
Par exemple, dans Apollo 11, Armstrong a pris un peu de retard pour couper le moteur, et celui-ci fonctionnait encore lorsque le module lunaire reposait sur le sol lunaire.
Heureusement, le module lunaire a bénéficié d'un sol plat dans Apollo 11, et la jupe du moteur ne touchait pas le sol alors que le module lunaire reposait sur le sol.
A cause de la difficulté pour trouver l'ajustement correct de la poussée pour faire cette descente, le module lunaire pourrait arriver près du sol lunaire un peu trop vite, et, parce qu'il arrive trop vite, les astronautes pourraient ne pas avoir le temps de presser le bouton d'arrêt moteur de descente, après avoir vu s'allumer les lampes de contact, avant que le module lunaire ne touche le sol, un sol qui est inconnu et pourrait être inégal.
En d'autres termes, le programme manuel P67 était loin d'être sûr!
Mais Neil Armstrong était un bon pilote au sang froid remarquable.

Rationnellement, le programme P67 n'aurait pas dû être manuel, mais entièrement automatique à la place.
L'interrupteur de contrôle de la poussée aurait dû rester sur la position "Auto", pour donner le contrôle de la poussée au LGC (et donc à l'AGC).
L'AGC aurait programmé la descente de sorte qu'elle aurait été très régulière et lente; le module lunaire serait arrivé près de la surface lunaire avec une vitesse modérée; lorsque l'AGC aurait reçu le signal des sondes lunaires, il aurait su que le module lunaire était à 1,7 mètre de la surface lunaire, et il aurait pu arrêter le moteur au bon moment.
Le module lunaire se serait posé en douceur et sûrement, avec le moteur coupé alors que le module lunaire reposait sur le sol.
L'alunissage aurait été totalement sûr, sans erreur humaine possible. Mais bon, la surcharge d’information qu’a reçue l’ordinateur a fait dériver « Eagle » loin du site prévu pour l'alunissage vers un endroit où il y avait un gros cratère et les astronautes s’en sont rapidement rendu compte et s’en sont bien tirés.

Et pour info, un dessin en hommage à tous les astronautes américains du programme Apollo:

Image
Dernière modification par EREBUS le dim. mars 19, 2023 12:25 am, modifié 1 fois.
I7 intel i7-6700K 4.01GHz/Carte mère MSI Z170A KRAIT GAMING 3X/RAM 64 Go DDR4 PC4 25600-3200Mhz KINGSTON/CRUCIAL/SSD M.2 WESTERN DIGITAL Black SN750 SE 1To 3600Mo/s-écr.de 2830Mo/Carte graphique NVIDIA RTX 3080 12Go PCle GIGABYTE Gaming OC /Alimentation GYGABYTE P850 GM 850W mod.80+ Gld/ASUS ROG PG 279Q 27 pouces/THRUSMASTER WARTHOG
/Track IR 5/Win10 Famille 64Bits/internet avec fibre
Avatar de l’utilisateur

Jaguar
Pilote Philanthrope
Pilote Philanthrope
Messages : 3214
Inscription : 17 novembre 2001

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1868

Message par Jaguar »

Merci pour ces explications très intéressantes :notworthy
Je suis donc je pense
J'ai choisi
La joie comme vengeance
Vae soli

Mass hysteria
Avatar de l’utilisateur

Milos
Dieu vivant
Dieu vivant
Messages : 22069
Inscription : 27 janvier 2004

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1869

Message par Milos »

Le dessin montre des hommes et des femmes sans casque pour respirer, ce qui prouve bien que ça a été fait en studio. On n'est jamais allé sur la Lune, ah ah la preuve est faite :exit:
(\_/)
(_'.')
(")_(") "On obtient plus de choses avec un mot gentil et un pistolet qu'avec le mot gentil tout seul" Al Capone.

Mon pit
Avatar de l’utilisateur

EREBUS
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 2880
Inscription : 18 septembre 2005

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1870

Message par EREBUS »

Où sont les femmes?
I7 intel i7-6700K 4.01GHz/Carte mère MSI Z170A KRAIT GAMING 3X/RAM 64 Go DDR4 PC4 25600-3200Mhz KINGSTON/CRUCIAL/SSD M.2 WESTERN DIGITAL Black SN750 SE 1To 3600Mo/s-écr.de 2830Mo/Carte graphique NVIDIA RTX 3080 12Go PCle GIGABYTE Gaming OC /Alimentation GYGABYTE P850 GM 850W mod.80+ Gld/ASUS ROG PG 279Q 27 pouces/THRUSMASTER WARTHOG
/Track IR 5/Win10 Famille 64Bits/internet avec fibre
Avatar de l’utilisateur

Milos
Dieu vivant
Dieu vivant
Messages : 22069
Inscription : 27 janvier 2004

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1871

Message par Milos »

Le premier à droite, je l'avais pris pour une femme :blushing:
(\_/)
(_'.')
(")_(") "On obtient plus de choses avec un mot gentil et un pistolet qu'avec le mot gentil tout seul" Al Capone.

Mon pit
Avatar de l’utilisateur

Kakumei
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 2547
Inscription : 27 juillet 2018

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1872

Message par Kakumei »

Modern Naval Warfare community manager Do we have a backup plan?
Yes. Kill everyone on sight.
I like it. Can we make it the main?

warbird2000
Dieu vivant
Dieu vivant
Messages : 22498
Inscription : 23 mai 2003

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1873

Message par warbird2000 »

Virgin galactics est en mauvaise posture
La majorité du personnel a été viré



https://aviationweek.com/aerospace/comm ... ooks-buyer
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Deltafan
As du Manche
As du Manche
Messages : 10336
Inscription : 13 avril 2004

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1874

Message par Deltafan »

Article OPEX 360, avec le titre : La Marine nationale veut une capacité pour « détruire » les optiques des satellites d’observation hostiles

https://www.opex360.com/2023/04/01/la-m ... -hostiles/
(...)
des satellites d’observation d’un pays compétiteur sont susceptibles de repérer et de suivre une force navale. En outre, la mise hors service, que ce soit par une attaque informatique ou par des moyens « cinétiques » d’un satellite de télécommunications peut mettre en péril une opération navale. D’où les exercices de type « retour dans les années 1980 », lesquels consistent à utiliser des technologies utilisées il y a plus de 40 ans afin de se préparer à combattre en se passant des moyens spatiaux.

Cela étant, plus généralement, et comme a eu l’occasion de l’expliquer l’amiral Pierre Vandier, le chef d’état-major de la Marine nationale [CEMM] lors d’une audition parlementaire, « le but est de pouvoir continuer à nous battre dans notre milieu en contrant les technologies déployées depuis l’espace ». Pour cela, la capacité d’aveugler les satellites d’observation adverse fait partie des priorités. Un programme a d’ailleurs été lancé à cette fin par la Direction générale de l’armement [DGA]. « Nous avons […] prévu ce que nous pouvons appeler de grands démonstrateurs signaux, consistant en des capacités au sol d’illumination laser de satellites adverses. Je pense que nous n’en sommes pas très loin », a en effet récemment confié Emmanuel Chiva, le Délégué général pour l’armement, aux sénateurs.

Mais, pour l’amiral Vandier, il n’est plus question de seulement éblouir un satellite d’observation adverse… mais de détruire aussi ses optiques. C’est en effet ce qu’il a déclaré dans les pages de Cols Bleus, dans un entretien croisé avec le général Philippe Adam, le Commandant de l’Espace [CDE]. « En termes d’intervention de la mer vers l’espace, les tourelles laser peuvent éblouir ou détruire les optiques des satellites d’observation et sont donc une piste que nous développons », a déclaré le CEMM, qui a par ailleurs d’autres ambitions « spatiales » pour la Marine nationale.

Déjà, deuxième plus grand navire de la Marine après le porte-avions Charles de Gaulle, le Bâtiment d’essais et de mesures [BEM] « Monge » dispose de radars parmi les plus puissants d’Europe, ce qui lui permet de repérer une pièce de 2 euros à 800 kilomètres d’altitude. En septembre 2021, l’amiral Vandier avait donné un aperçu de ses capacités en publiant une photographie de la Station spatiale internationale prise depuis son bord.

Selon le CEMM, il est donc question d’aller plus loin en dotant les radars des Frégates de défense aérienne [FDA] « Chevalier Paul » et « Forbin » d’une capacité de « suivi d’objets en orbite basse » à l’horizon 2030. Ainsi, la Marine nationale renforcera sa contribution à la veille spatiale [« Space Domain Awareness »]. « Au-delà des moyens, il nous faut ainsi assurer la connectivité de nos systèmes de commandement mais aussi disposer de marins spécialistes de l’espace, pour apporter une expertise spatiale dans la préparation du combat naval », a conclu l’amiral Vandier.
"Toujours en mouvement est l'avenir…"
Yoda
Avatar de l’utilisateur

Milos
Dieu vivant
Dieu vivant
Messages : 22069
Inscription : 27 janvier 2004

Re: Nouvelles de l'espâââce...

#1875

Message par Milos »

Deltafan a écrit :
lun. avr. 10, 2023 11:23 am
D’où les exercices de type « retour dans les années 1980 », lesquels consistent à utiliser des technologies utilisées il y a plus de 40 ans afin de se préparer à combattre en se passant des moyens spatiaux.

Une bonne initiative. Au tout début de l'invasion de l'Ukraine, les Russes ont démoli le réseau de téléphonie mobile pour empêcher les Ukrainiens de communiquer ce qui a provoqué de gros problèmes ... à leur propre armée qui, faute de matériel en état de marche (quand il n'avait pas été purement et simplement revendu) se servait beaucoup des téléphones perso.

Le progrès c'est bien, mais il faut savoir travailler sans.
(\_/)
(_'.')
(")_(") "On obtient plus de choses avec un mot gentil et un pistolet qu'avec le mot gentil tout seul" Al Capone.

Mon pit
Répondre

Revenir à « Aviation passion »