Missiles hypersoniques

Maquettes, images, meetings, aviation réelle

Balto
Jeune Pilote
Jeune Pilote
Messages : 1008
Inscription : 15 mars 2006

Re: Missiles hypersoniques

#76

Message par Balto » jeu. août 15, 2019 11:39 am

spiral reborn a écrit :
mar. août 13, 2019 4:33 pm
bin déjà il y a une différence entre mentir après un accident lors d'un exercice et une opération de propagande....

après si tu veux croire qu'en france on ne te ment jamais et que tu est au fait de tout ce qui déconne ou a déjà déconner dans l'armée française et qu'il n'y a jamais des incidents qui; aussitôt qu'ils arrivent deviennent classer secret défense ou autre...

je SAIT que tu te trompe.
Je SAIs que tu es nul en grammaire.😂

Mais oui tout le monde ment, la France aussi.
Reconnais que les russes et les chinois le font bien plus.
Les opposants politiques en France ne sont pas empoisonnés et les journalistes ont le droit de critiquer le matériel militaire ( porte-avions et avions de chasse) ...
Avatar de l’utilisateur

NoxRider
Nouvelle Recrue
Nouvelle Recrue
Messages : 120
Inscription : 06 avril 2019

Re: Missiles hypersoniques

#77

Message par NoxRider » jeu. août 15, 2019 12:03 pm

Balto a écrit :
jeu. août 15, 2019 11:39 am
...et les journalistes ont le droit de critiquer le matériel militaire ( porte-avions et avions de chasse) ...
Hummmmm, pas trop tout de même et ça dépend de leurs employeurs. Bon j'avoue qu'il ne vont sûrement pas se faire empoisonner.
:exit:
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Deltafan
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 3216
Inscription : 13 avril 2004

Re: Missiles hypersoniques

#78

Message par Deltafan » jeu. août 15, 2019 5:32 pm

Balto a écrit :
jeu. août 15, 2019 11:39 am
en France (…) les journalistes ont le droit de critiquer le matériel militaire ( porte-avions et avions de chasse) ...
Pour certains (au hasard le Nanard enchainé et Médis-apart), c'est même un devoir...

ceramix
Jeune Pilote
Jeune Pilote
Messages : 1136
Inscription : 09 juillet 2005

Re: Missiles hypersoniques

#79

Message par ceramix » jeu. août 15, 2019 6:05 pm

Je ne vois pas le problème : en Russie les journalistes ont aussi le droit de critiquer le matériel militaire français. :exit:
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Deltafan
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 3216
Inscription : 13 avril 2004

Re: Missiles hypersoniques

#80

Message par Deltafan » jeu. août 15, 2019 6:15 pm

lol

MMB
Nouvelle Recrue
Nouvelle Recrue
Messages : 27
Inscription : 05 février 2014

Re: Missiles hypersoniques

#81

Message par MMB » sam. août 17, 2019 12:46 pm

https://www.lemonde.fr/international/art..._3210.html

La Russie de Poutine est un pays pacifique et transparent (et Trump un fanfaron?):

Citation :
Que s’est-il passé, le 8 août à midi, au large de Nionoska, dans la région d’Arkhangelsk, dans le Grand Nord russe ?

L’explosion survenue dans un centre de recherches nucléaires aurait fait cinq morts et au moins trois blessés. Lundi, les corps de cinq ingénieurs de l’agence nucléaire russe, Rosatom, ont été enterrés avec les honneurs. Mais le bilan réel reste incertain et les circonstances précises de l’incident ne sont pas connues, tant l’absence de transparence des autorités rend les événements difficiles à reconstituer.

Après s’être contentées de déclarations floues pendant quatre jours, les autorités russes ont finalement reconnu, lundi, que l’accident était lié aux tests de « nouveaux armements », sans donner plus de précisions. Rosatom a également assuré vouloir « continuer le travail sur les nouveaux types d’armes, qui sera, dans tous les cas, poursuivi jusqu’au bout ».

Plusieurs experts cités par les agences de presse ont lié l’accident à la nouvelle génération de missiles vantés ces derniers mois par le président Vladimir Poutine comme « invincibles », « indétectables » ou « hypersoniques ». Le Bourevestnik (« oiseau de tempête », en russe), missile à propulsion nucléaire, ne serait pas encore au point, mais il serait conçu pour parer à quasiment tous les systèmes d’interception. L’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN) a donné à ce missile russe le nom de Skyfall.

En 2018, à quelques semaines de la présidentielle russe, Vladimir Poutine avait fait de la présentation de nouveaux missiles une démonstration de force à destination de l’étranger. « Personne ne voulait nous parler, personne ne voulait nous écouter. Ecoutez désormais ! », avait-il lancé, assurant que les nouvelles forces balistiques nucléaires de haute technologie de l’armée russe dépassent tout autre système de défense au monde.

Un nouveau détail a émergé lundi : l’accident aurait aussi impliqué un petit réacteur nucléaire, selon le directeur scientifique du centre militaire de Sarov, Viacheslav Soloviev. Comment un tel réacteur peut-il être impliqué dans un lanceur de missiles ? Les explications parcellaires fournies par les autorités russes ont de quoi susciter des interrogations : les scientifiques travaillent-ils sur un projet de missile alimenté par un réacteur nucléaire, qui lui permettrait de faire plusieurs fois le tour de la terre ?

Mardi, le porte-parole du Kremlin a refusé de confirmer qu’il s’agit du Bourevestnik. Mais il a assuré que la compétence atteinte par la Russie en matière de missiles à propulsion nucléaire « dépasse significativement le niveau atteint par d’autres pays et est assez unique ».

Propulser un missile avec de l’énergie nucléaire permet, en théorie, « de faire de larges détours pour frapper l’adversaire sur des zones exposées, utiliser des trajectoires non surveillées, afin de contourner et surprendre les radars américains et leur défense antimissile », a expliqué à l’Agence France-Presse Corentin Brustlein, directeur du centre des études de sécurité à l’Institut français des relations internationales (IFRI).

Mais les défis techniques sont énormes. Il faut d’abord parvenir à miniaturiser un réacteur nucléaire au point de pouvoir l’embarquer à bord d’un missile, puis gérer la sécurité des chercheurs pendant les phases de tests, puis celle des opérateurs.

Dans une déclaration elliptique sur Twitter, le président américain, Donald Trump, a assuré que les Etats-Unis « ont beaucoup appris sur l’explosion d’un missile défectueux en Russie », ajoutant : « Nous avons une technologie similaire, mais plus avancée. » Les Etats-Unis ont développé dans les années 1960 un prototype de missile nucléaire, appelé projet Pluton, mais qui a été rapidement abandonné.
Dernière modification par Ost le sam. août 17, 2019 3:31 pm, modifié 1 fois.
Raison : Suppression de sauts de lignes pour plus de lisibilité.
ailesvirtuelles.com
Avatar de l’utilisateur

jojo
Dieu vivant
Dieu vivant
Messages : 21626
Inscription : 22 octobre 2002

Re: Missiles hypersoniques

#82

Message par jojo » mar. août 20, 2019 1:42 pm

Une interview de gens appartenant au cercle de pensée de la RAND.
Ça résume quelques enjeux, ou au moins commet les USA les perçoivent.



Dans les systèmes montrés, le gros missile qui bascule à l’horizontale avant de partir au ras des vagues n’est pas un missile hypersonique. C’est une batterie de défense côtière Bastion-P. Le missile fait « que » Mach 2.5 avec un statoréacteur.
http://www.military-today.com/missiles/p800_oniks.htm

Pour résumer pour ceux qui ne parlent pas Anglais:
- un missile est considéré hypersonique > Mach 5
- 2 types: les missiles de croisière et les planeurs hypersoniques (départ comme un missile balistique, puis le planeur fait des rebonds sur l’atmosphère pour manœuvrer).
- la grosse différence avec un missile balistique n’est pas tant la vitesse que la capacité de manœuvre qui complique l’interception.
- la vitesse laisse un très faible préavis à la cible, ce qui pourrait imposer de décentraliser la réponse. Ça peut donc vite partir en sucette.
- comme ces armes restent du côté « conventionnel », cela augmente le risque de frappe en premier.
- la prolifération en dehors de la Chine et la Russie inquiète les Américains qui voudraient réguler et limiter le commerce des ces armes.
Config: MSI Z270 GAMING M5/ I7 7700K + Water Cooling/ SSD Samsung 850 EVO 500Go/
DDR4 G.Skill 2x16Go 2400Mhz/ MSI GTX 1080 TI Gaming X 11Go/ Alim 700W/
écran Asus ROG Swift PG248Q G-Sync/ Saitek X55/ MFG Crosswind/ Oculus Rift S

Photo aéro: Nikon D7000/ D500 + Sigma 150-600 F5-6.3
ma galerie: cliquez FLICKR / WARBIRDS
Image
Avatar de l’utilisateur

Ghostrider
Grand Manitou
Grand Manitou
Messages : 26555
Inscription : 04 août 2001

Re: Missiles hypersoniques

#83

Message par Ghostrider » mar. août 20, 2019 4:11 pm

sorry je rentre de vacances
VG-35 a écrit :
lun. août 12, 2019 10:15 am
Ghostrider a écrit :
dim. août 11, 2019 12:01 am
sans dire qu un truc qui arrive a 6000 km/h coté IR c est pas discret.
Les capteurs Ir ne vont pas mettre longtemps a voir un spot IR de cette taille ...
Longtemps, c'est combien? Ils vont le voir à 500 bornes, 1000, 2000km?

Vu que depuis des dizaines d années on a ce qu il faut en orbite pour détecter tous les lancements russes ou nord co je dirais .. pas longtemps. si on parle de missiles lancés de loins depuis des bases ou des unités mobiles style ICMB and co..
Dans ce cas la on les voit de loin et la mécanique de vol est connue et offre trés peu d imprévisibilité (sauf peut etre en phase finale)




Apres pour toucher précisément une cible manoeuvrante il faut :
- connaitre sa position et pas celle d un autre bateau qui passe devant
- connaitre en temps réel son vecteur (bon la c est pus facile qu un avion: on est en 2D)
- pouvoir manœuvrer pour corriger rapidement sa trajectoire et a 6000 km/h je ne te raconte pas le rayon de virage et la manœuvrabilité pourrie du truc surtout en phase terminale
- pourvoir éviter les "contres mesures" passives et actives , le PA et son escorte ne vont pas attendre sagement que le machin touche.
et pour cela la furtivité est le top (caché a 2 m au dessus des vagues ..) mais la 6000 km/h au dessus des vagues c est plus la même techno du-tout (si elle existe déjà) il va donc falloir ralentir un peu ...et la on retombe dans du missile classique sauf qu on l a vu arriver de loin/haut.

Bref pas gagné ....
Peut-être pas, mais comme pour le Port-Salut, c'est marqué dessus:
корабли (требуется внешнее управление ракетой по радиосвязи с передачей координат движущегося корабля от РЛС береговых противокорабельных комплексов или самолётов ДРЛО)[26]
Il faut une commande extérieure à la fusée, avec une transmission de coordonnées du mouvement du navire, par des radars côtiers de détection, ou les avions AWACs (du genre Bériev A-50)


On parle toujours de missile tans horizon avec un vol hors atmosphère la avec une phase de ré entrée ??

Sinon guidage externe c est la théorie, quand les ricains allument la boite à ECM je ne connais pas des masses de radar qui n affichent pas un joli screen tout blanc.... (vecu IRL)
Et puis si c est pour un impact direct avec une charge classique ca ne va pas suffire , si c est pour raser tout ce qu il y a dans un rayons de 3 nm en mode nuke (pas le scénario évoqué) un radar de veille avec un rafraîchissement toutes les 20 sec devrait suffire ( a condition que la boite a ECm reste sur OFF) .
Radar côtier cela veut dire que c est chez toi (ou pays tres tres ami) :hum:
Radar maritime ou Beriev A-50 ca veux dire qu on sait ou il est ...



Une saturation de missiles hyper sonic.. heu ca doit coûter un bras ces machins la surement plus cher qu un Sm-3 ou un aster .....
et puis c est pas discret et je ne donne pas longtemps pour que le site de lancement soit "composté" via du cruise missile
Le cruise-missile, c'est un autre MiG-31 du genre qui à lancé le Kinjall qui s'en charge, ou bien les S-400. Puisqu'en en théorie, ils sont faits pour ça. Au demeurant, le site de lancement, ce n' est un (gros) camion multiroues et quelques autres plus petits qui n'ont pas besoin d'être tous sur le même parking...
Quand à la manœuvre, c'est peut-être la raison pour laquelle l'Iskander supporte régulièrement 20 à 30G lors des essais. On est peut-être loin de l'infini en matière de résistance aux contraintes (mais il faut déjà y arriver, à ces valeurs là de 30G...), et pourtant il tourne (comme le dirait Copernic).

même remarque qu au dessus , si c est pour un impact direct a 6000 km/h même à 30G ca tourne pas vite et donc assez sensible a ce qui va lui arriver dessus en inter
Ou alors il ralentit pour être manœuvrant (et descendre vers sa cible) et la on se retrouve dans le cas d un missile Air mer classique sauf que la on l a vu arriver


Au fait vous connaissez les fregates Aegis ... ?? :hum: super matos
pil poil pour plomber des trucs qui tombe haut et vite ....
Je pense (sans trop les connaître) qu'elles explosent aussi bien que les autres...n'étant pas certain qu'elles plombent les trucs qui vont trop vite et trop haut pour elles!

Oui surement un peu comme tout de chaque cotés mais il faut pouvoir les surprendre avant et elles ont le bras long et une vision globale des capteurs rdr , IR ECm and co ) de toute la flotte plus des moyens terrestres et aéroportés ...



Cdt


CDT

Sinon suis con je n avais pas fait gaffe a qui je répondais ...
Désolé .. oui le matos Russe supplante largement le matos US .... Désolé d avoir mis en doute la parole du parti .... :wacko:
ImageAmd 3700x - 32 go DDR 4 3200 -Asus Tuf x570 gaming wifi - GTX 1080 ti 11go - SSD : 1 to NVME ( OS + simus) + 1ssd 500 GO Mx 500 simus + 1 SSD 256 GO (games) + 5 To HD(s)+ TM Warthog + Grip F/A18 - Track IR 5 - Pallo TPR - Deskpit 2 MFD+ICP +Oculus tift
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Deltafan
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 3216
Inscription : 13 avril 2004

Re: Missiles hypersoniques

#84

Message par Deltafan » lun. sept. 02, 2019 11:23 am

Article DefenseNews, sur un marché US pour un prototype d'arme hypersonique :

https://www.defensenews.com/land/2019/0 ... prototype/
Dynetics Technical Solutions will be the first to manufacture a set of hypersonic glide body prototypes while Lockheed Martin will serve as the weapon system integrator, according to a U.S. Army announcement.
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Deltafan
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 3216
Inscription : 13 avril 2004

Re: Missiles hypersoniques

#85

Message par Deltafan » ven. sept. 27, 2019 12:27 am

Article Capital, avec le titre : La Russie sera le premier pays au monde à équiper ses sous-marins de missiles hypersoniques

https://www.capital.fr/economie-politiq ... es-1351181
En 2020, la marine russe compte équiper ses sous-marins nucléaires d’attaque avec un nouveau type de missile hypersonique. Nommé le Zircon, il pourra voler à 10.000 kilomètres par heure et même couler des porte-avions.
(…)
Ces missiles hypersoniques équiperont les huit nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque de la classe “Iassen”. Il s’agit de submersibles polyvalents aussi bien capables de mener des combats sur le littoral que de lancer des missiles de croisière pour frapper des cibles à plusieurs milliers de kilomètres.
(…)
selon (l'expert militaire américain) H.I. Sutton la marine russe comptera 17 sous-marins équipés de ces missiles hypersoniques d’ici 2040.
(…)
les radars qui équipent les bateaux de l’US Navy peuvent détecter un missile ennemi à plus de 300 kilomètres, ce qui laisse moins de deux minutes à un porte-avions pour abattre un Zircon. Et il s’agit là du meilleur scénario, H.I. Sutton estime que si le missile russe vole plus bas, il ne serait détectable seulement 50 kilomètres avant de toucher un bateau et serait donc inarrêtable.
Bon, moi je veux bien, mais, d'une part, les annonces russes (ou chinoises ou nord-coréennes ou iraniennes) dans le domaine des nouvelles technologies militaires me laissent toujours suspicieux (du moins tant qu'il n'y a pas de preuve matérielle), et, d'autre part, si on descend un peu trop bas à mach 8, ça doit chauffer un peu, I presume (c'aurait été bien que l'expert donne des exemples d'altitude et de résistance des matériaux).
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Deltafan
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 3216
Inscription : 13 avril 2004

Re: Missiles hypersoniques

#86

Message par Deltafan » lun. déc. 02, 2019 11:34 pm

Article OPEX 360, avec le titre : La Russie va bientôt déployer ses deux premières armes hypersoniques « Avangard »

http://www.opex360.com/2019/12/02/la-ru ... -avangard/
d’abord propulsé par un missile intercontinental RS-18/SS-19 [et sans doute par un RS-28 Sarmat à l’avenir], l’Avangard « plane » sur les hautes couches de l’atmosphère, ce qui lui permet d’avoir une trajectoire potentiellement moins prévisible par rapport à celle d’un missile « traditionnel », et donc d’être moins vulnérable aux systèmes de défense antimissiles. La Chine, les États-Unis et la France [avec le démonstrateur V-Max] s’intéressent à cette technologie, qui suppose de relever plusieurs défis, dont, par exemple, ceux relatifs à la résistance des matériaux.
(…)
Développé par NPO Mashinostroyenia Corporation, l’Avangard semble être le fruit de travaux menés dans les années 1980 afin de répondre l’Initiative de défense stratégique [IDS, la fameuse « guerre des étoiles »] lancée par l’administration Reagan.
« En vertu du Traité sur les mesures visant à réduire davantage et à limiter les armements stratégiques offensifs, un groupe d’inspecteurs américains a été présenté au système Avangard sur le territoire de la Fédération de Russie, les 24 et 26 novembre », a en effet indiqué Moscou.
La seconde annonce concernant cette arme hypersonique avait été faite quelques jours plus tôt par la même agence TASS [qui citait des sources industrielles]. Et elle a été confirmée par le ministère russe de la Défense.
Ainsi, selon ce dernier, le deux premiers systèmes Avangard seront mis en service, à titre expérimental, en décembre 2019. Soit un an après la diffusion d’une vidéo montrant un essai d’une telle arme, présenté par Moscou comme réussi [le planeur en question n’était pas visible sur les images, ndlr].
Si l’on se fie aux déclarations antérieures, c’est la division de missiles de Dombarovo qui devrait recevoir ces deux premiers systèmes Avangard. Au total, deux régiments devraient en être chacun doté de six armes de ce type à l’horizon 2027.
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Deltafan
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 3216
Inscription : 13 avril 2004

Re: Missiles hypersoniques

#87

Message par Deltafan » mer. déc. 04, 2019 12:15 pm

Article DSI, avec le titre : La mutation hypersonique et ses défis

https://www.areion24.news/2019/12/03/la ... ses-defis/

Pas trop le temps de m'y attarder sur le moment. A l'air de donner des éléments intéressants sur les dernières évolutions en ce domaine.
Avatar de l’utilisateur

Mav783
Apprenti-Mécano
Apprenti-Mécano
Messages : 329
Inscription : 29 août 2013

Re: Missiles hypersoniques

#88

Message par Mav783 » jeu. déc. 05, 2019 9:11 pm

Deltafan a écrit :
ven. sept. 27, 2019 12:27 am
Article Capital, avec le titre : La Russie sera le premier pays au monde à équiper ses sous-marins de missiles hypersoniques

https://www.capital.fr/economie-politiq ... es-1351181
En 2020, la marine russe compte équiper ses sous-marins nucléaires d’attaque avec un nouveau type de missile hypersonique. Nommé le Zircon, il pourra voler à 10.000 kilomètres par heure et même couler des porte-avions.
(…)
Ces missiles hypersoniques équiperont les huit nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque de la classe “Iassen”. Il s’agit de submersibles polyvalents aussi bien capables de mener des combats sur le littoral que de lancer des missiles de croisière pour frapper des cibles à plusieurs milliers de kilomètres.
(…)
selon (l'expert militaire américain) H.I. Sutton la marine russe comptera 17 sous-marins équipés de ces missiles hypersoniques d’ici 2040.
(…)
les radars qui équipent les bateaux de l’US Navy peuvent détecter un missile ennemi à plus de 300 kilomètres, ce qui laisse moins de deux minutes à un porte-avions pour abattre un Zircon. Et il s’agit là du meilleur scénario, H.I. Sutton estime que si le missile russe vole plus bas, il ne serait détectable seulement 50 kilomètres avant de toucher un bateau et serait donc inarrêtable.
Bon, moi je veux bien, mais, d'une part, les annonces russes (ou chinoises ou nord-coréennes ou iraniennes) dans le domaine des nouvelles technologies militaires me laissent toujours suspicieux (du moins tant qu'il n'y a pas de preuve matérielle), et, d'autre part, si on descend un peu trop bas à mach 8, ça doit chauffer un peu, I presume (c'aurait été bien que l'expert donne des exemples d'altitude et de résistance des matériaux).
Toutes ces discussion sur ces armes hypersoniques c'est asses fascinant. L'histoire du fameux "plasma" autour de ces armes. Ça vient en fait de l'affirmation (non-étayée) de l'utilisation de la technologie MHD à des fin de cavitation anti-frottement (comme une torpille Shkval avec la super-cavitation, mais en l'air, en gros). C'est une hypothèse difficilement vérifiable. Notamment parce-que c'est Jean-Pierre Petit qui est le plus fervent défenseur de l'utilisation de la MHD Russe sur ces armes, et qu'il pense que ca vient possiblement d'OVNI E.T, etc...
Ceci-dit, c'est pas impossible qu'une telle technologie soit en oeuvre (et tenue secrète, et pas du tout d'origine E.T), des études sur la MHD existent depuis longtemps (environs 70 ans), et la techno existe bien, elle est pratiquée, et n'a en rien été abandonnée durant tout ce temps (ce qui est parfois dit à tort) :
http://www.ga.com/general-atomics-score ... tion-first

Après, je vois pas la preuve, possibilité (taille), et l'utilité d'une telle techno sur un missile (avec un tel design en plus), on sais déjà qu'ont arrive à créer des tètes nucléaires qui pète à Mach 4/5, voir bien plus, à basse altitude.
Mais la grande partie de la course se fait à très hautes altitudes, et vers Mach 10/20, donc en atmosphère raréfié.
Il reste le problème des contraintes des matériaux en entrée et en basse altitude. Le mieux qu'ont sais faire, c'est le titane et la céramique (fusion à 1700° et ébullition à 3400°, or, selon le temps passé, un objet à Mach 10 en atmosphère "riche" peut atteindre plus de 10 000°...). Cela reste insuffisant si on parle de Mach10 à basse alti.
A Mach 10 basse alti, aucun matériaux connus de résiste très longtemps, il me semble, d'autant plus que les matériaux changent leurs propriétés en chauffant.
La technique est donc d'utilisé des matériaux ablatifs...Par exemple sur les navettes, la matière en céramique est désagrégée est permet des entrées à plusieurs fois le mach.

Les missiles Russes qui font autant parler d'eux étant monter sur des Mig-31, le lancement se fait à bonne altitude... : on peut imaginer clairement des passages à plusieurs fois le mach si le missile prend en alti au moment du largage, avant de piquer...Pour le reste, tout ce qui se passe en basse altii, ca reste un peu flou...De toutes façon on parle de données militaires classifiées...
Avatar de l’utilisateur

CrazyFry
Jeune Pilote
Jeune Pilote
Messages : 1013
Inscription : 19 octobre 2005

Re: Missiles hypersoniques

#89

Message par CrazyFry » ven. déc. 06, 2019 9:00 am

Après la température ne dépend t-elle pas aussi (avant tout même) du frottement, donc si on réduit le frottement (MHD lol) est-ce que ça ne réduira pas justement la température que subissent les matériaux ?
Avatar de l’utilisateur

Warlordimi
Pilote émérite
Pilote émérite
Messages : 8633
Inscription : 15 mars 2004

Re: Missiles hypersoniques

#90

Message par Warlordimi » ven. déc. 06, 2019 9:38 am

CrazyFry a écrit :
ven. déc. 06, 2019 9:00 am
donc si on réduit le frottement (MHD lol)
JPP SORT DE CE CORPS!!!!

Image
Avatar de l’utilisateur

Milos
Légende volante
Légende volante
Messages : 16567
Inscription : 27 janvier 2004

Re: Missiles hypersoniques

#91

Message par Milos » ven. déc. 06, 2019 11:33 am

Il faudrait les faire en naqahdah :exit:
(\_/)
(_'.')
(")_(") "On obtient plus de choses avec un mot gentil et un pistolet qu'avec le mot gentil tout seul" Al Capone.

Mon pit
Avatar de l’utilisateur

Flow
Pilote Philanthrope
Pilote Philanthrope
Messages : 1905
Inscription : 20 février 2018

Re: Missiles hypersoniques

#92

Message par Flow » ven. déc. 06, 2019 11:45 am

Je ne m'y connais pas assez, mais la "température d'impact" n'est pas liée aux frottements, mais à la compressibilité de l'air, non ?
Image
Avatar de l’utilisateur

TOPOLO
Pilote Philanthrope
Pilote Philanthrope
Messages : 4599
Inscription : 18 novembre 2001

Re: Missiles hypersoniques

#93

Message par TOPOLO » lun. déc. 09, 2019 9:08 am

Non, sans frottement, il n'y aurait ni traînée, ni différence entre température d'impact et température statique... ni portance
Image
LENOVO 2447MG3 (W530) / CPU: Intel(R) Core(TM) i7-3740QM CPU@2.70GHz / 16GB RAM
GPU : NVIDIA Quadro K2000M / Win 10e
Avatar de l’utilisateur

Flow
Pilote Philanthrope
Pilote Philanthrope
Messages : 1905
Inscription : 20 février 2018

Re: Missiles hypersoniques

#94

Message par Flow » lun. déc. 09, 2019 10:05 am

J'essaie de comprendre la formule de la température d'impact :

Image

Et elle ne dépend que de la température statique et du nombre mach.
Du coup, si je comprend bien, un avion/missile avec un profil plus élancé génèrera une accélération moins grande des gazs qui le contournent, qui auront donc une nombre mach plus faible, et donc une température d'impact plus faible ?
En fait j'essaie de comprendre pourquoi la forme de l'aéronef joue un rôle important dans la réduction de température à vitesse élevée, ou je regarde dans le mauvais sens en cherchant avec la température d'impact ?
Désolé pour le demi-HS, mais je pense que ça se rapporte aux missiles Hypersoniques :)
Image
Avatar de l’utilisateur

TOPOLO
Pilote Philanthrope
Pilote Philanthrope
Messages : 4599
Inscription : 18 novembre 2001

Re: Missiles hypersoniques

#95

Message par TOPOLO » lun. déc. 09, 2019 10:55 am

La forme de l'objet n'a aucune influence sur la température d'impact...
Mais il n'est pas obligatoire que le température de la peau de l'objet soit égale à la température d'impact.
La température d'impact est celle d'une particule d'air qui avait une température statique donnée quand elle était immobile et qui se retrouve être en contact avec un objet (et donc immobile par rapport à lui) se déplaçant à une vitesse correspondant à un nombre de Mach donné.
Image
LENOVO 2447MG3 (W530) / CPU: Intel(R) Core(TM) i7-3740QM CPU@2.70GHz / 16GB RAM
GPU : NVIDIA Quadro K2000M / Win 10e
Avatar de l’utilisateur

Flow
Pilote Philanthrope
Pilote Philanthrope
Messages : 1905
Inscription : 20 février 2018

Re: Missiles hypersoniques

#96

Message par Flow » lun. déc. 09, 2019 11:04 am

Merci pour la précision, je vais continuer à creuser :)
Image
Avatar de l’utilisateur

Mav783
Apprenti-Mécano
Apprenti-Mécano
Messages : 329
Inscription : 29 août 2013

Re: Missiles hypersoniques

#97

Message par Mav783 » mar. déc. 10, 2019 9:55 am

CrazyFry a écrit :
ven. déc. 06, 2019 9:00 am
Après la température ne dépend t-elle pas aussi (avant tout même) du frottement, donc si on réduit le frottement (MHD lol) est-ce que ça ne réduira pas justement la température que subissent les matériaux ?
C'est presque qu'une question de frottement, du moins dans cette problématique. Surtout en atmosphère "riche".
Toute la question réside dans le fait de démontrer que cette technologie MHD est actuellement applicable sur des missiles (donc avions au passage...) ;)
Pour le moment, on peut privilégier une communication plus "propagandiste" amha. Le Mach 10 est communiqué sur ces engins, mais pas le Mach 10 à telle altitude...
Après, la technologie MHD existe bien (contrairement à ce qu'ont peu entendre parfois), mais il n'est pas démontré qu'elle soit effective sur un "petit" objet piloté/guidé en l'air. Après les armées gardent parfois secret des applications techniques. Mais cela ne démontre rien pour autant.
En tout cas, il semble impossible d'atteindre de telles vitesses à "basses" altitudes (avec des matériaux connus par les humains et non les Goa'uld :D ), sauf peut-être avec un missile équipé de matériaux "ablatifs" (comme une navette spatiale en fait). Et qui serait, malgré une forte ablation, capable de garder un guidage (si la cible bouge en tout cas)...Ou de protéger la charge utile (si la cible ne bouge pas, le missile peu se caler avant une trop forte perte de matière, comme les tètes nucléaire il me semble ?). La ca dépasse mes compétences techniques. Et rien n'est vraiment certain sur ces armements. Mais c'est passionnant.
Répondre

Revenir à « Aviation passion »