Forces Aériennes de la République populaire Ingalienne

Partagez vos émotions ici
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Flyingbelgian
Nouvelle Recrue
Nouvelle Recrue
Messages : 53
Inscription : 28 avril 2018

Re: Forces Aériennes de la République populaire Ingalienne

#26

Message par Flyingbelgian » lun. août 12, 2019 3:24 pm

Avant-Projet de Livrée Ingalienne. Je débute

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Flyingbelgian
Nouvelle Recrue
Nouvelle Recrue
Messages : 53
Inscription : 28 avril 2018

Re: Forces Aériennes de la République populaire Ingalienne

#27

Message par Flyingbelgian » mar. août 13, 2019 11:43 am

Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Flyingbelgian
Nouvelle Recrue
Nouvelle Recrue
Messages : 53
Inscription : 28 avril 2018

Re: Forces Aériennes de la République populaire Ingalienne

#28

Message par Flyingbelgian » jeu. août 15, 2019 1:54 pm

Encore des exploits pour Roman Hupinovic



Après son brevet air sol obtenu avec distinction il réussit son brevet Air-Air avec grande distinction

et obtient ses ailes. Désolé j'ai pu faire aucun screen. Mais c'est la mission réussie parfaitement


Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Flyingbelgian
Nouvelle Recrue
Nouvelle Recrue
Messages : 53
Inscription : 28 avril 2018

Re: Forces Aériennes de la République populaire Ingalienne

#29

Message par Flyingbelgian » jeu. août 15, 2019 2:02 pm

L'homme derrière ce nom désormais célèbre

Image
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Flyingbelgian
Nouvelle Recrue
Nouvelle Recrue
Messages : 53
Inscription : 28 avril 2018

Re: Forces Aériennes de la République populaire Ingalienne

#30

Message par Flyingbelgian » jeu. août 15, 2019 3:11 pm

Cocktail de son excellence l'Ambassadeur belge à l'Ambassade de Belgique auprès de la République Populaire d'Ingalie

Kutaisi le 14 Aout 1969.

Le Capitaine-Major Mirembe commandant du 7ème escadron de chasse Et un important négociant Iranien

Image
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Flyingbelgian
Nouvelle Recrue
Nouvelle Recrue
Messages : 53
Inscription : 28 avril 2018

Re: Forces Aériennes de la République populaire Ingalienne

#31

Message par Flyingbelgian » mar. août 20, 2019 12:47 pm

Premier jet du petit atlas des écoliers ingaliens



La République populaire d'Ingalie.





Géographie Physique : Le territoire de la République Populaire d'Ingalie est vaste comme cinq fois la Belgique ancienne puissance coloniale, c'est un pays d'Afrique du Centre-Ouest dont la jungle équatoriale recouvre près de 40% du pays avec la foret d'Urumbi comme principale zone forestière. Au nord la chaîne de Montagnes du Caucase africain, constitué de dunes de sables géantes et sommets rocheux baignés de soleil. Dans ces reliefs se cachent les filons du ''Blanc Ingalais'' le diamant le plus pure du Monde mais également de gigantesques réserves de minerai de fer. Au sud la grande plaine de l'Ouest fertile irriguée par le puissant fleuve Torogo, plus haut débit d'Afrique noire, faisant la frontière avec la Fédération du Bas-Rouanna. A l'est au-delà de la foret humide centrale d'Urumbi les territoires de l'est sont peuplés de Zulus semi-nomades. La zone est fertile irriguée par le fleuve Salongo. Mais les meilleures terres sont controllées par la Rhodésie du Nord et ses fermiers blancs. La République d'Ingalie ne dispose que des collines forestières et de plaines pauvres. La pluviométrie et les cycles saisonniers font de la République Ingalienne l'un des gernier de l'Afrique. La Grande plaine de l'Ouest est la première région agricole d'exportation d'Afrique noire. Le plus haut sommet du territoire est la Dune géante de Balanka tronant à 2563 mètres.



Géographie humaine : Située en Afrique du Centre-Ouest, l'actuelle république populaire d'Ingalie est en réalité un ensemble politique de vingt millions d'habitants à cheval sur trois réalités géographiques, historiques et politiques. D'abords la grande plaine de l'Ouest partant de Poti la grande ville portuaire coloniale et maintenant nationale avec son lac haut lieu de villégature, ville internationale avec ses docks et villas cossues. Son hotel Hilton sur la plage ou fourmillent les journalistes étrangers et hommes d'affaires pressés. Et finissant sur Kutaisi capitale grouillante politique du pays et l'une des villes les plus peuplées d'Afrique avec 3 millions d'habitants. Kutaisi est réputé pour ses cafés dansants et ses nuits endiablées autant que pour ses parades militaires et civiles communistes. Le Grand Casino de Bambaka enclave occidentale de la capitale et repère de l'élite économique ingalienne siège à coté d'une capitale communiste à la sauce africaine. Grands bâtiments publics, statues, drapeaux nationaux. La grande plaine de l'Ouest est la région la plus éduquée et la plus avancée du point de vue économique du pays. En majorité peuplée d'Ingalais travaillant dans les champs de la plaine fertiles irriguée par le Torogo, le colonisateur puis les premiers gouvernements nationaux ont fait de cette région agricole une région proto-industrielle basée sur la métallurgie. Si les diamants sont l'emblème des exportations ingaliennes, la république populaire est également le deuxième exportateur d'acier du Continent et un partenaire agricole vivrier solide.



Toutes les matières premières nécessaires à cet effort industriel et à la rente diamantifère sont extraites de la deuxième région d'Ingalie. Le Nord. Peu peuplée cette région est constituée de montagnes de roches et de dunes-géantes, c'est de cette région qu'est tirée 65% du budget national du pays. Les mines de diamants coloniales modernisées par le soutien technique communiste et les mines de fers sont au cœur de toute la construction démographique et économique de la région du Nord. La moitié des habitants ont un travail relié à l'activité minière. La dépendance de la république à cette rente diamantifères est criant. Il y a la le premier défi de l'Ingalie indépendante, défi qui modèle sa politique internationale : Diamants et acier sont des exportations dont seul le gigantesque marché occidental est demandeur. La république populaire d'Ingalie, régime communiste, est donc forcé de négocier avec les puissances occidentales pour bouclé sont budget. Tension économique forte qui se traduit en défi politique fort. D'abord au point de vue international ou la République doit ménager les deux puissance de la guerre froide. Ensuite du point de vue interne. Car dès lors des tensions indépendantistes se font sentir au Nord de l'Ingalie. Dont sont extraits les minéraux mais qui ne bénéficie que d'une petite partie des bénéfices tirés de son sol.



Enfin à l'est au-delà de la chaîne de la foret centrale de Urumbi, la plaine du Salongo, fleuve partant se jeté à l'autre coté de l'Afrique en Centre-Est. Cette plaine est partagée entre la Rep. Pop. D'Ingalie et la Rhodésie du Nord qui l'exploite et contrôles les principaux centres urbains. Les fermiers blancs afrikaans sont parmi les plus productif du Continent. Cette région éloignée de l'Ingalie, séparée de la grande plaine de l'Ouest par la jungle est peuplée en majorité non pas d'Ingalais, mais de populations zulu vivants quantiquement au moyen-age d'un point de vue du développement. Cette région frontalière avec l'état colonialiste blanc de Rhodésie du Nord est un haut lieu de tensions, de trafics, d'incursions et de déstabilisations en sous-mains. Très peu productive car les meilleures terres sont sous contrôle de la Rhodésie, difficile d'accès, la région nord a toujours échappée au contrôle du colonisateur belge presque qu'autant qu'au pouvoir central de la nouvelle république. Même la Ligne Kutaisi-Est de chemin de fer qui coûta la vie de dizaines de milliers de travailleurs forcés au début du 19ème siècle et qui étire sa ligne de fer au-travers des collines de jungle d'Urumbi jusqu'aux territoires de l'est, n'est pas parvenue à établir le contrôle de Kutaisi sur la région. Depuis des mois maintenant des zulus ingalais et rhodésiens ont fondé le PCZ, parti communiste zulu, pour libérer le Zululand (Nom africain de la Rhodésie du Nord). Ce mouvement de libération est né entre les deux frontières. La démographie zulu faisant fi des frontières héritées de la période coloniale. Depuis la région sert de base arrière aux guerrilleros du PCZ, financés et contrôles vaguement par Kutaisi.



Histoire pré-colonisation : L'Ingalie moderne est constituée de trois royaumes sis sur trois réalités géographiques du pays décrites si dessus. Le Royaume de la basse-Ingalie en plaine de l'Ouest, le Royaume du Nord et les territoires de l'est zulu. Seuls les deux premiers royaumes étaient en contactes réels. Conflits et relations économiques entre les planteurs de l'ouest et les éleveurs du Nord fondait la proto-nation Ingalaise d'avant le contact avec l'occident. Tantôt le nord dominait le sud, tantôt le sud dominait le nord. C'est à ce moment que naquit Kutaisi. A cheval entre deux mondes. La plaine fertiles et les pâturages montagnards. Les territoires de l'est étaient sous domination Zulu depuis leurs invasions de +-1600. Ils avaient chassés les ingalais au-delà de la foret d'Urumbi, vers l'ouest. Ils représentent actuellement la première minorité d'Ingalie Au moment ou le Roi du Sud Bomboko III fonde l'Empire Ingalien après avoir définitivement soumis le royaume du Nord à la bataille des milles boucliers en 1699 les occidentaux arrivent. Les planteurs de l'ouest font affaires avec les marchands portugais premiers arrivés. Le nord est obligé de faire transité les diamants par l'ouest et Kutaisi. L'Empereur se sert au passage. Il y aura ensuite le trafic d'esclaves principalement français et arabe. De cette période reste la minorité musulmane à la frontière avec le Louandara . En 1860, alors que l'Europe domine le monde et se partage le gâteau africain, le roi belge léopold II parvient par maîtrise diplomatique à s’acquérir comme territoire personnel l'Ingalie. Au cours de la conférence de Berlin, le Monarque de Belgique alors première puissance économique d'Europe, centre névralgique de la révolution industrielle, parvient en plus à acquérir une partie de l'Empire zulu défait par les britanniques : Les territoires de l'est. L’État indépendant d'Ingalie est né. Propriété privée du Roi de Belgique.



Histoire colonisation : A venir + Images pour première partie
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Flyingbelgian
Nouvelle Recrue
Nouvelle Recrue
Messages : 53
Inscription : 28 avril 2018

Re: Forces Aériennes de la République populaire Ingalienne

#32

Message par Flyingbelgian » mer. août 21, 2019 3:05 pm

Livrée Modèle 1969 A des ''Tigres Furieux'' de la 7ème escadrille de chasse des FAI

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Flyingbelgian
Nouvelle Recrue
Nouvelle Recrue
Messages : 53
Inscription : 28 avril 2018

Re: Forces Aériennes de la République populaire Ingalienne

#33

Message par Flyingbelgian » jeu. août 22, 2019 11:13 pm

Image
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Flyingbelgian
Nouvelle Recrue
Nouvelle Recrue
Messages : 53
Inscription : 28 avril 2018

Re: Forces Aériennes de la République populaire Ingalienne

#34

Message par Flyingbelgian » ven. août 23, 2019 10:04 am

Marche des Forces Aériennes Ingaliennes 1969 '' L'étoile d'Ingalie''







Image
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Flyingbelgian
Nouvelle Recrue
Nouvelle Recrue
Messages : 53
Inscription : 28 avril 2018

Re: Forces Aériennes de la République populaire Ingalienne

#35

Message par Flyingbelgian » jeu. août 29, 2019 3:31 pm

Musique populaire en Ingalie 1969

La musique populaire de la République populaire d'Ingalie est très diversifiée. Découvrez ici
les deux plus grands tubes ingalien. Tous deux publiés durant le processus d'indépendance
de la Belgique. Les deux titres se disputent la première place du TOP 5 ingalien depuis
maintenant près de six années. Lequel est le meilleur ? La question est un sujet sans fin de
débats dans les cafés dansants de Kutaisi.



Répondre

Revenir à « War Reports »