War Reports : Saison 2

Avatar de l’utilisateur

Scrat
Pilote d'essais
Pilote d'essais
Messages : 6413
Inscription : 31 janvier 2003

#26

Message par Scrat » sam. août 23, 2008 8:19 pm

Jour 2
Heure Locale: 0440
Mission: Deep Strike

"Mon petit,

Je prends la plume pour t'écrire et te donner des nouvelles du pays et de toute la famille. Celà fait quelque temps que nous n'avons pas de tes nouvelles et parfois à la radio ou au journal télé, nous entendons que le camp occidental a subi des pertes, sans savoir plus de détails.
Tu imagines dans quel état se trouve ta mère... et ton père aussi même si il arrive souvent à le cacher. Lui qui ne voulait pas que tu t'engages dans la Composante aérienne et qui s'était fâché avec toi à ce sujet...le voilà à présent inquiet. Donne-leur de tes nouvelles, tu leur fera plaisir ainsi qu'à tes frères et soeurs.

Autrement la vie suit son cours quotidien, le temps de ce mois d'août alterne entre douceur et pluie mais ça n'a pas l'air de perturber le chat qui squatte éternellement l'édredon...
Grand-père, avec l'aide de tes cousins, a fini de retaper la toiture et le grenier qui est a présent à l'abri de l'eau. Tu verras par toi-même, c'est vraiment réussi.

Depuis quelque temps, une charmante jeune fille vient nous demander de tes nouvelles. Elle prétend être une ancienne amie du lycée mais chaque fois qu'elle part, j'ai l'impression qu'elle retient ses larmes...

Pour finir, te verra-t-on pour Noël ou la fin de l'année ?

Garde les yeux bien ouverts et ne joue pas les héros: si tu sens que tu ne peux pas avoir le dessus, rebrousse chemin... Les cimetières sont remplis de héros (comme ton arrière grand père).
Reviens nous vite mon petit...

Ta grand-mère qui t'aime..."



"Ma chère Mamie,

je suis désolé que les nouvelles ne vous arrivent pas plus vite. Entre les préparations de mission, les vols et les repos, il ne nous reste peu de temps à nous.
Je te remercie de toutes ces nouvelles ! J'imagine que les travaux avec Papi ont du réunir toute la fine équipe et que ça a dû être animé à la maison. Visiblement, ça n'a pas trop perturbé Gros Minet qui reprend ses bonnes vieilles habitudes :Jumpy:

En ce qui concerne la guerre, les combats sont âpres. Souvent, les avions rentrent endommagés, quand ils arrivent à rentrer... Les Nord-Coréens ne sont pas d'excellents pilotes de combat mais ils compensent pas d'incessantes vagues d'avions, même si ceux-ci sont souvent inférieurs techniquement.
Et il y a également les combats au sol.

Tout ce que je peux te dire, c'est que nous commençons seulement à les calmer au niveau aérien. Ils ont déjà perdu un nombre significatif de leurs chasseurs les plus modernes et même si c'est horrible à écrire, nous les engageons de telle sorte que le pilote soit emporté avec son chasseur.
Libérés de cette menace aérienne, nous pourrons commencer à soutenir nos troupes au sol.

Il y a deux jours, l'Etat-Major m'a envoyé moi et mon ailier faire une frappe dans le Sud-Est de la péninsule coréenne. Il s'agissait de détruire ou d'endommager une centrale électrique de façon à ralentir la machine de guerre.
L'EM escomptait sur la mobilisation de tous les moyens aériens ennemis près de Pusan et Kimhae pour nous envoyer sans escorte aussi loin.
Tu imagines bien que je n'étais pas enchanté ainsi que mon jeune ailier.

Ainsi donc, après une nuit aussi bien que possible, nous sommes partis avant le lever du jour (nous suspectons que des espions nord-coréens regardent dans quelle direction partent les vols) depuis la base japonaise de Kadena, qui est surpeuplée car à l'abri immédiat des attaques.

Image

Nos avions étaient lourds (moi chargés de deux bombes laser pour la cible et mon ailier chargés de bombes pour traiter un site DCA sur la chemin). Sitôt décollés, nous nous sommes dirigés vers notre cible, laissant derrière nous le halo de Kadena pour foncer dans la nuit.

Image

Ca avait beau être la guerre au loin, dans mon avion, baigné de lumière verte blafarde, j'étais bien, insignifiant dans mon aigle de fer au milieu de la nuit... Et les étoiles, Mamie, elles étaient magnifiques. Ce pays est magnifique quand on ne combat pas... Je regardais l'heure et en jetant un coup d'oeil au-dessus de mon épaule droite, je commençais à voir le ciel qui rougissait, annonçant la levée du Soleil.

Image

Image

C'était beau !!!

Image

Image

Finalement, le jour est arrivé. Le matin était calme et brumeux et nous volions en formation rapprochée...

Image

Image

Mon ailier a traité le site DCA pendant que je larguais mes bombes sur la centrale mais elles n'ont fait que l'endommager en tapant en partie à côté. Ma visée laser avait des soucis de stabilité...
J'ai donc décidé de réveiller tous ces fainéants et d'endommager une base aérienne toute proche...

Image

Image

Et de les narguer un petit peu...

Image

Image

Avant de constater les dégâts respectifs...

Image

Image

Le vol de retour s'est bien déroulé. J'ai même eu l'occasion d'abattre un Mig-29 ennemi (c'est un de leurs meilleurs appareils) ! Le pilote devra marcher un peu.
Notre avion radar m'a ensuite averti que des J-11 (le fleuron de leurs chasseurs) étaient en maraude...

Image

N'ayant plus beaucoup de missiles ni un avion aussi puissant, nous avons vite rebroussé chemin direction le Japon

Image

Après une approche ILS...

Image

...impeccable !

Image

Retour sur le plancher des vaches pour mon ailier et moi !

Image

Image

J'étais derrière un Mirage 2000-D français !

Image

Tu verrais Mamie, ils sont fous ces Français ! Entre eux, ils disent qu' "ils sont pas comme çà..." et explosent de rire mais j'ai jamais pigé ce qu'ils voulaient dire... :wacko:

Image

Je t'embrasse bien fort..."
"Et c'est à cet instant qu'il vit la Mort arriver, chevauchant une plaine de feu pour s'emparer de son âme..." Tom Clancy - Les dents du tigre
Image
Avatar de l’utilisateur

Seekles
Jeune Pilote
Jeune Pilote
Messages : 1956
Inscription : 29 novembre 2003

#27

Message par Seekles » dim. août 24, 2008 8:25 pm

Jour 2
Mission 02
Heure : 09h42 locale

Il y a des jours comme ça.

Je suis rentré de ma dernière mission au petit matin, pour trouver la plupart de mes camarades d'escadron à peine sortis de leur lit. L'avantage, c'est que vu l'horaire, je n'ai pas eu à offrir une tournée pour avoir descendu un ravitailleur pendant la nuit. Mais tous m'assurent que ce n'est que partie remise. Et pour cause...

C'est dans un état de demi-somnolence qu'on vient me chercher pour le briefing de ma deuxième mission.

"Au menu ce matin, encore du Air-Air, les norcos ne lâchent pas encore l'affaire" ; c'est par ces mots qu'Amraam nous présente les opérations à venir. "Seekles, tu leades une BARCAP au nord-ouest de Pusan, Arekushi en mène une nouvelle sur Pohang. En ailier, c'est donc Benni pour cette fois."
Yeah ! Benni et moi avons fait notre instruction ensemble, on a l'habitude de voler ensemble. Je me sens calme ce matin, concentré et prêt à repartir au front.

Image

L'ambiance sur Kadena est particulière, les missions de défense aérienne de ces dernières heures commencent à porter leurs fruits. La puissance aérienne nord-coréenne a été sacrément mise à mal, et peu d'avions ennemis ont tenté de forcer le passage vers nos bases pendant la nuit. De plus, c'est à présent la reprise des opérations diurnes sur la base après la baisse de cadence nocturne, et nous trouvons notre chemin vers nos avions sur un parking passablement encombré.

Image

Image

Arekushi semble pressé de quitter son shelter, je ne comprends pourquoi qu'en avançant à mon tour hors du mien pour rejoindre le taxi.

Image

Image

Un ballet incessant et réglé à la seconde rythme les décollages et atterrissages, et il s'en faut d'ailleurs de peu pour qu'un Tornado en pleine rotation n'emboutisse un MLU au freinage...

Image

Image

Image

Image

Dans le même registre, un pilote grec manque de me griller la priorité et de me percuter, et c'est donc dans un grand élan de gestes pas franchement amicaux que je m'engage au roulage, suivi de Benni.

Image

Comme je l'ai dit, les combats se sont quelque peu calmés, et de plus en plus d'avions rentrent, leur armement toujours accroché aux pylônes.

Image

Image

C'est le cas de cette patrouille de Mirage 2000 qui arrive en urgence kéro. Les numéros 3 et 4 parviennent à atterrir de justesse, mais le leader et son ailier sont contraints à l'éjection au-dessus de nos lignes.

Image

Nous suivons avec appréhension les deux points qui traversent le ciel au-dessus de nous et qui nous donnent l'impression qu'ils vont tomber sur nos têtes. Machinalement, je vérifie mes sécurités siège et le système d'éjection de ma verrière...
Heureusement, les deux avions s'abîment dans les collines bordant la base, leur pilotes atterrissant au beau milieu des champs.
Nous trouvons vite notre créneau de décollage et fonçons sans histoires pour une navigation de 150 nautiques à 25000 pieds au-dessus des eaux.

Image

La zone de patrouille me semble arriver diablement vite une fois les côtes atteintes, et nous établissons rapidement notre circuit de patrouille. Les premières cibles nous sont rapidement données par l'AWACS : deux Su-25 s'approchent d'une colonne alliée. Mais ce qu'ils ignorent, c'est que 10000 pieds au-dessus d'eux, deux faucons les épient et leur décochent leurs Slammers. Mon premier missile est incertain, un notch de l'adversaire fait décrocher ma poursuite alors qu'il n'est pas actif. Le second en revanche est plus assuré, et je vois nettement l'avion exploser sous ma charge à fragmentation, à une vingtaine de kilomètres !

Image

Cette menace éliminée, nous regagnons notre zone de patrouille, quand soudain l'AWACS nous avise de la présence d'un appareil hostile au nord de notre position.
"Lobo 21, this is Chalis 11, bandit bearing 350, 40 miles, angel 25, ID as Il-78".
Il me faut bien quelques secondes pour réaliser qu'il vient de me livrer un ravitailleur sur plateau d'argent !
"Lobo 2 copy, engaging now !"
En chemin, Benni aperçoit un groupe d'hélicoptères ouvrant le feu sur des blindés alliés, et il amorce une plongée vertigineuse pour semer la mort d'au-dessus.

Image

Image

De mon côté, tout se passe comme à l'exercice. Vu sa vitesse, le Midas n'a aucune chance. Je commence mon interception et tire de loin. De toute manière, il y a peu de chances qu'il évite mon missile par un pump, même hors de la NEZ.
Mais soudain...
Benni m'avertit tout à coup d'un décollage en scramble de plusieurs appareils, juste sous moi ! Je suis alors pris en tenaille, entre mon ravitailleur sur lequel mon AMRAAM n'est pas encore actif et deux MiG-29 arrivant dans mon derrière. Je tente ma chance et décide de maintenir le lock le plus longtemps possible...
"Lobo 21, spike MiG-29, six o'clock !"
Et merde ! d'un break agressif, je décroche mon ravitailleur et largue mes bidons. Il était temps, je me retrouve presque au merge contre un Fulcrum qui tente de me décocher un Alamo que ma manoeuvre soudaine envoie aux fraises.
Je tire instantanément un Sidewinder sur l'assaillant, qui breake et l'évite dans une grande envolée de leurres, mais ce faisant je me positionne facilement dans ses six heures et l'expédie au tapis d'un seconde missile.

Image

Un large virage ascendant m'amène en face d'un second MiG-29 mais j'ai cette fois le champ libre, et je lui expédie mon dernier Slammer (mon dernier missile tout court) à la figure. Il est impacté, mais je crains quelques secondes l'avoir manqué quand il me croise apparement intact, avant d'être rassuré par le déploiement d'une corolle verte au-delà du cockpit.

Image

Sur ces entrefaites, l'AWACS nous avertit de l'arrivée d'un autre MiG-29 et d'un J-11 plus au nord. Je jette un coup d'oeil sous mes ailes, je suis Winchester, hormis mon canon. Un coup d'oeil vers ma jauge de kéro et vers mon chrono, qui m'annonce que j'ai tenu les 15 minutes, me conforte dans mon opinion des bienfaits d'une retraite stratégique, et je me retrouve donc à foncer à fond de train vers la mer, Benni sur mes talons (le bougre ne se sentait pas non plus d'affronter les renforts sans appui).

Image

Après un egress en haute altitude et une approche sans histoires, nous voici de retour au bercail. Au debriefing, je m'aperçois que les deux premiers Sturmovik ont été détruits par mes missiles. De même, mon troisième Slammer a finalement trouvé sa voie tout seul vers le Il-78, en dépit de mon break prématuré. Benni, lui, s'attribue deux Hinds.

Image

Cette fois-ci, je crois bien que je ne couperai pas à la tournée...
Image Image Image Image "If everyone around you seems like an asshole, you're an asshole"
Avatar de l’utilisateur

Side
Jeune Pilote
Jeune Pilote
Messages : 1277
Inscription : 28 mars 2004

#28

Message par Side » mar. août 26, 2008 7:35 pm

Jour 2
Mission 02
Heure : 02h40 locale

Partie lancé à 4 avec Coolhands, Gabi, Genius et moi même sur 2 Barcap
Je ne rapporte ici que le vol de ma patrouille avec Gabi

Finalement, je n'ai pas enchainé comme prévu les missions. Le commandement à peut être prévu le coup et a décider de nous laisser nous reposer en prévision de nos mission de nuit. Un bon point pour lui.
A 2h00 locale je me fait convoqué au briefing ou je retrouve Gabi en train d'engueuler Coolhands, qui vient tout juste d'arriver et qui commence de suite ses plaisanterie) suite à l'affichage au mur de la salle d'une certaine photo au contenus censuré. :sweatdrop
Un peu de détente avant de partir au dessus du point le plus dangereux du monde fait diminuer la pression d'une manière bienvenue. Le commandant du squadron débarque enfin et nous détaille notre mission. Le 337th est chargé de protéger la partie Nord du front. Pour ce faire, deux BARCAP de deux F-16 sont prévu. Genius et Coolhands prendront celle au Nord-Est tandis que nous prendrons avec Gabi celle du Nord-Ouest. D'après ce que nous avons compris des retours des pilotes revenus, le front semble s'être calmé. Les Nordcos n'aiment à priori pas la nuit. On signale cependant par moment de grosses formations qui tentent un SWEEP rapide mais très agressifs tandis que des bombardiers tentent de passer.
Pas de menaces au sol, ce sera peut être une mission tranquille avec un peu de chance.

C'est donc d'un pas serein que nous nous dirigeons vers nos appareils. Le parkings de Kadena est toujours aussi chargé. Même de nuit, la ronde incessante des avions ne s'interrompt que pour laisser la place à un appareils en difficulté, et dieux sais qu'il y en a. D'ailleurs deux mirages 2000D sont annoncé en Emergency Fuel. Ils se poseront finalement sans casse.

Pour notre part, le démarrage des moteurs effectué et les sempiternelles checks effectué, la tour nous autorise à rouler pour vers le point d'arrêt. 4 mirage 2000 décollent alors dans le grondement de leurs réacteurs au moment ou la tour nous dis de nous aligner. Le chrono est pris et je note déjà un retard de 6 minutes que nous comblerons rapidement au dessus de la mer. La Pc est enclenché tandis que Gabi maintient encore quelques secondes sa position. La vitesse de rotation est très vite atteinte, l'assiette est prise, vario positif, train rentré.

Weasel 51 airborne

une dizaine de seconde après Gabi s'annonce en l'air également.
La traversé s'effectue très tranquillement à mach 0.80 à 30.000fts jusqu'à ce l'AWACS disparaisse. A priori il s'est fait abattre.

Image

Cette perte dramatique quand on pense à tous les gens qui étaient à bords me conduit à changer ma tactique d'approche.

Weasel 51 Fence in et on identifie tous ce qui apparait au radar.

Image
C'est ensuite une litanie de Raygun et de Buddy Spike que l'on entends sur la fréquences. Pour le moment seuls des alliées ont l'air en l'air et au vue des indicatif, les A-10 ont l'air nombreux. Un bon points pour les troupes au sol.
Image
3h08 et 30s, on arrive sur la station avec 30secondes d'avances, a nous de tenir 15 minutes a présent. Premier virage à droite de manières a rester dans notre zone d'influence et au premier recomit j'identifie 4 plots suspect qui ne répondent pas au raygun.
Malheureusement, sans AWACS et avec nos règles d'engagement nous sommes contraint d'aller à d'identifications visuels.
Je fais exécuter une tenailles à Gabi par la gauche tandis qu'on se rapproches des bogeys à 31.000fts. Je suis les deux derniers tandis que Gabi poursuis les deux premiers. A 8nm, ils sont identifié comme bombardier mais le type est encore inconnu.
Image
Gabi dans l'intention de se rapprocher passe devant moi ratant la tenaille qui n'a plus beaucoup d'importance mais me contraint à faire un échange de cible. A 3nm, il identifie les cibles comme Tu-16 en même que lui annonce qu'ils lui tirent dessus.
Image
Et voilà, deux des règles d'engagements sont validés, identifications visuels et objets de tirs.
J'en ai pas vraiment besoin de plus pour faire déclencher le feu d'artifice et les 4 Tu-16 sont rapidement expédié au tapis.
L'un me gratifiant d'un jolie déluge de bombes qui rateront complètement leurs cibles en tombant dans la campagne. Espérons que personne ne se trouvaient en dessous.
Image
Cependant, tout au long de l'interception nous nous sommes éloigner de notre zone de CAP et je commençait à stresser un peu.
Le retour se fait à grande vitesse quand je détecte un nouveau plots suspect faisant de grands piqué suivit de ressource.
Je place Gabi derrière moi en couverture avant de plonger pour identifier l'inconnue. Je me retrouve rapidement à 3nm derrière lui à 15.000 fts. Mon lock le surprend complètement et dans un virage serrer à droite en lâchant des leurres je peux reconnaitre un Su-25 armé jusqu'au dents. Mon Slammer par directement sur lui l'endommageant seulement. Je me place alors idéalement pour un tir canon quand l'avion explose littéralement devant moi suite à l'impact d'un missile.

Je voudrai bien connaitre l'identité de l'abruti qui a tiré ainsi alors que je me trouvaient à proximité.

Je break violemment par la droite quand deux groupes de 29 apparaissent au RWR. Au vu des communications de la secondes patrouilles engagée violemment , du fait que la patrouille est terminée depuis au moins 5 bonnes minutes et que le bingo n'est pas loin je sonne une retraite stratégique. Bien m'en prend puisque c'est une gorilla de Su-30 qui arrive droits sur zone. Avec 4 Amramm à nous deux on ne fait vraiment pas le poids. Les mirages 2000 français venus nous remplacer en viendront à bout.

Du côté de Gypsy tout ne s'est pas passé aussi bien que nous. Engagé par plusieurs Mig et Sukkoi, Coolhands s'est fait abattre après en avoir descendus un en dogfight. Gypsy 11 n'a pas put repérer l'éjection et on ne connait toujours pas l'état de notre amis.

Malheureusement encore, nos jauge de carburant sont au plus bas pour les deux groupes nous décidons de nous retrouver au tanker.
Un KC-10 Américain.
Image
Le ravitaillement se passe sans trop de problème excepter un spot Mig-29 droit derrière nous.
L'avion sera finalement abattu et nous pouvons enfin retraverser la mer du japon en toute quiétude.
Image
Malheureusement, nous sommes tous triste de la disparitions de l'un des nôtres et cela ternie beaucoup les résultats plus que correctes de la mission.
La base est enfin en vue. Arrivée dans l'axe suivit d'un break à gauche, les trois appareils se posent sans encombre.
Image
Direction les shelter pour parquer les avions. Nous croisons des Jaguar, des F-16 ainsi que des C-17.
Image
Moteurs coupé, on se dépêche de courir en salle de débriefing pour avoir des nouvelles de Coolhands et écouter ce qui s'est passé.

Résultat de la mission

2 kills et un damaged pour moi
2 damaged pour Gabi
Mission Partial Success car on n'a put se déclarer à l'AWACS
et j'ai put esquiver quelques FAB250 qu'un Tu-16 m'a lancé :exit:
Image
Image First In, Last Out


I5 3570k OC 4.5GHz, WC ANTEC KUHLER H2O 620, Z77A-G43, 4Go DDR3 CORSAIR Vengeance +16GO DDR3 G.Skill RipjawsX, Asus GTX 1070 OC1610Mhz, SSD Crucial 250Go, Windows 7 Pro x64
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Ric
Moderateur
Moderateur
Messages : 10871
Inscription : 24 août 2003

#29

Message par Ric » jeu. sept. 04, 2008 9:51 am

Jour 02
Mission 01
Type : BARCAP
Heure : 10.30

A peine sorti de la torpeur d'une nuit de sommeil plutôt agitée, les cernes sous les yeux et la barbe qui irrite, je cherche vaguement ce qui pourrait ressembler à quelque chose de chaleureux qui me rappelle l'Europe quittée une semaine plus tôt. Rien dans cette pièce ne peut me réconforter un peu, ni apaiser le stress subit quelques heures auparavant dans cette attaque au sol nocturne. Heureusement, les douches sont chaudes et après vingt minutes je me décide à fermer le robinet.
Je quitte ma chambre, demande à ce qu'on m'apporte un petit déjeuner dans la salle des opérations interalliées. J'entre, et me pose sur l'un des nombreux fauteuils vides devant l'écran géant présentant la situation en temps réel. Après quelques échanges avec les personnels qui ont veillé ici une bonne partie de la nuit, il semble que nous soyons maîtres de l'obscurité.
A ma grande surprise, les Nord Coréens n'ont pas la capacité de mener des opérations nocturnes efficaces. Les combats diurnes ayant épuisé nos forces terrestres, des CAP ont été mises en place à partir de minuit pour couvrir le repli sur Pusan et ainsi éviter le harcèlement de l'aviation adverse. Sur les courbes d'estimation des forces, je remarque une nette dégringolade de la ligne rouge, ce qui signifie sûrement que les citrons d'en face ont lancé une attaque massive face à un rideau de défense aérienne. En une nuit nous avons acquis à 80% la supériorité aérienne, et dans la salle de contrôle des opération interalliées je vois l'ensemble de nos appareils, qui sont maîtres du ciel autour du périmètre de Pusan. Aucun appareil nord Coréen ne menace désormais cette zone.
Je continue de scruter l'écran tandis que j'avale un petit déjeuner préparé au mess, et qu'un aide de camp des marines vient m'apporter. Ca me fait tout drôle, le bonhomme doit bien faire 2m10 et ses bras sont plus gros que mes guibolles. Je suis tenté de lui demander ce qu'il fiche ici au lieu d'être sur le front, mais compte tenu des dernières heures, je me ravise et le remercie poliment.
De retour à mon écran, et tandis que je tente de faire la différence entre café et détergent industriel à chaque fois que je porte la tasse à mes lèvres, je remarque un contact non identifié et apparemment seul qui cercle assez haut et lentement au dessus de Kangnung.

Tiens tiens...

J'ai une CAP de prévu à 10h30, et compte tenu du calme plat, je me décide à partir sur une configuration légère, avec un bidon et 6 MICA. Je repère le tanker le plus proche de mon plan de vol et je règle les derniers détails avant de prendre place dans mon avion, qui pour une fois se trouve sur un parking réglé comme la relève de la garde à Buckingham Palace.

Image

Je me retrouve entre le MATS, les Hollandais, les Grecs, et certains semblent me croire fou à voir le seul réservoir ventral que j'emporte.
Toutefois, ce seul réservoir me sera bien utile si mon idée se vérifie, et il pourrait me permettre de soulager largement nos forces.

Image

Assez perdu de temps en interrogations sur les pensées de mes frères d'armes, il est temps d s'élancer vers la piste et de prendre le cap d'ingress vers la FLOT. J'ai presque perdu l'habitude d'avoir un appareil si léger, et je me laisse griser par la sensation d'accélération de mon Mirage, qui au bout de mes doigts ne demande qu'à grimper de plus en plus haut.

Image

On ne perd pas de temps, et sitôt mon ailier en formation nous prenons un Mach 0.92 pour 40 000ft jusqu'à atteindre le tanker néerlandais pour notre premier rendez vous. Le boomer aussi semble surpris de voir des Mirage avec un ventral. Au point qu'il en oublie d'envoyer le kérozène une fois le contact effectué. " Et comme le dit l'adage de leurs collègues du 93 ERV, "No Kick Ass Without Tanker Gas". Envoiyez pour 1,5 tonne!

Image
Image

Déconnecté, nous reprenons une croisière à 40 000ft vers notre zone de patrouille croisant un F16 Danois qui termine la sienne et croise quelque 20 000ft plus bas. De son cockpit il ne distingue clairement que deux fines trainées blanches qui filent à tout allure.

Image

Après une demi heure de patrouille sans la moindre alerte awacs ni raygun, nous reprenons une nouvelle fois la route vers le tanker. Il est temps pour moi d'aller vérifier si ma supposition est exacte...

Image

Le plein une nouvelle fois complété, je sollicite ma machine au maximum. PC grande ouverte, montée à 40k, et je profite du couloir dégagé par les SEAD strike et de l'absence de chasseurs en vol pour me diriger à Mach 2 vers l'écho inconnu de la salle d'opérations... Contact accroché, demande ID Awacs...Bingo, un A50!!!

Image

Deux MICA décrochés à bout portant, plus celui de mon ailier... A cette vitesse, les engins doivent facilement prendre une accélération jusqu'à MACH 4.5, et le sort du Mainstay est joué en quelques secondes.

Image
Image

Toutefois, nous ne nous attardons pas et revenons aussi vite que nous sommes arrivés. Si des chasseurs ont pu décoller pour se placer en embuscade sur le chemin retour, il va nous falloir les prendre de vitesse.

Image

je reprend mon tacan vers le KC10 pour le troisième ravitaillement de la journée. Ils doivent se demander ce que l'on fabrique, d'autant que nous semblons être ses seuls clients aujourd'hui.

Image

Plein complété, nous reprenons la route de Kadena. Sur le Tos, une demi heure me sépare de mon heure prévue de retour. Il y en a au sol qui doivent commencer à se faire du soucis, surtout vu la configuration dans laquelle nous sommes partis. Raison de plus pour ne pas les faire attendre et profiter encore une fois de la puissance et de la magie du vol supersonique.

Image

Le retour se fait dans un circuit quelque peu encombré, mais tout semble aller et je n'entends aucun vol qui s'annonce incomplet. C'est bon signe, et ça va regonfler le moral de mes pilotes.

Image

Entré dans la hangarette, je vois les mécanos qui s'approchent avec le matériel. Après plus de 30 minutes de vol bisonnique cumulées, je m'empresse d'ouvrir la verrière et de leur crier "NE TOUCHEZ PAS L'AVION!" Si je n'avais pas si peur du 46fillette de notre Micklin local, je serais bien tenté de voir combien de temps mettrais un oeuf à cuire sur la voilure.

Image

Au final, deux heures de vol complètes, dont une demi heure de BARCAP et une autre de vol bisonnique, 1 A50 au tapis et tout le monde sain et sauf. En bonus : des histoires au mess ce soir pour l'équipage du KC10 qui aura ravitaillé une paire de 2000 Français trois fois en à peine plus d'une heure.
ImageImage
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Ric
Moderateur
Moderateur
Messages : 10871
Inscription : 24 août 2003

#30

Message par Ric » ven. sept. 05, 2008 11:42 pm

Jour 2
19h14
Mission 2
BARCAP

La nuit est un milieux que j'affectionne particulièrement. Les sensations du vol paraissent nouvelles, les sens, pourtant aiguisés au maximum, semblent flotter dans l'éther, sans distinguer la mer de l'horizon, et les nuages qui s'invitent offrent un nouveau terrain de jeu à une meute de loups prêts à bondir sur la première proie.

L'activité a brutalement chuté depuis quelques heures côté allié. Côté adverse, elle est presque inexistante. C'est dans une ambiance presque chaotique que mon ailier et moi sommes amenés à nos appareils.

Image

Nous décollons vers la péninsule sans croiser personne sur le taxi, fait assez rare pour être noté. Et une fois de plus c'est dans la symphonie d'un réacteur ronronnant que je m'élance.

Image

Avant de prendre notre patrouille sur le front ouest, nous rejoignons un compatriote lui aussi en patrouille, et qui a l'air de se sentir bien seul.

Image
Image

A la radio, les deep strikes reviennent avec tout leur emport en air air sous les ailes, ce qui laisse présager une nuit plutôt calme, pour ceux qui reviennent du front

Image

et pour ceux qui y vont

Image

Tandis que nous cerclons maintenant depuis un quart d'heure au milieux d'un silence de mort, brisé par les tirs de maverick d'un vol de A10 qui s'affaire presque 30 000ft en dessous.

Image

Alors que nous nous apprêtons à rentrer à la maison sans le moindre contact signalé, un Tu16 téméraire vient se frotter à notre ligne de défense, et c'est après une identification AWACS que je me porte à sa rencontre.

Image

le problème est vite traité, et après le chemin retour commence la descente vers un lit bien mérité, avant le prochain vol attendu très tôt demain matin.
L'ATC me guide et je joue avec les nuages.

Image
Image

Tandis que quelques nautiques plus loin, notre nounou pense elle aussi à aller prendre son repos.

Image

Au posé des roues, je vois que le parking est presque exclusivement occupé par les avions de soutient. On dirait que le reste de la nuit s'annonce tout aussi calme.

Image
ImageImage
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Ric
Moderateur
Moderateur
Messages : 10871
Inscription : 24 août 2003

#31

Message par Ric » sam. sept. 06, 2008 2:29 pm

Jour 3 en ligne. (lien et conditions météo dans le 1er post)

L'aviation adverse est paralysée et les quelques sorties sporadiques qu'ils arrivent à mettre sur pieds ne réussissent que très rarement à approcher de nos troupes.
Maintenant que nous avons la maîtrise du ciel, priorité est donné à l'attaque au sol.

Résumé de l'état des forces nord coréennes.

en rouge : les bases détruites.
en vert : les bases opérationnelles.
en dessous des noms, les appareils stationnés.

Chongju

15 Mig 27
11 Su 25
15 Mig 29S

Choongwon

16 Su 24M

Hyon-Ni

4 IL78

Kangnung

15 J 11
14 Su 24M

Kimpo

18 An 72

Koksan

22 Ka 50

Kuum Ni

4 Il 78

Kwangju

16 Su 24M
16 Mig 29S

Mandumi

13 Mig 29A

Onch'On

12 J 11

Osan

15 Su 30MKk
12 Su 25

Pyeongtaeg

14 Mig 29A
14 J 11

R 601

16 An 2

Seoul

17 Su 30MKk
17 Mig 27

Seosan

11 Su 25

Sunan

16 Su 30MKk

Sunan (oui, il en affiche deux, ne me demandez pas pourquoi)

10 Tu 16

Suwon

13 Tu 16
4 Il 78
16 Mig 29A
2 A 50

Wonsan

2 A 50

Yechon

16 Mig 29A




Forces alliées : statistiques par escadron.

Légende :

AA : kill Air Air ; AG : kill Air Sol sur cibles mobile ; ST : kill Air Sol sur cible statique.
Kill ratio : appareils descendus / appareils perdus

Bleu : Escadron de défense aérienne
Marron : Escadron d'attaque au sol
Vert : Escadron de Support électronique ou de soutient aérien (tanker)
Orange : Escadron de support logistique

Corée du Sud :

78ème ; F 5E Tiger II

45 sorties effectuées
6 pertes, 0 pilotes
22 AA ; 77 AG ; 6 ST

Kill ratio : 22/6
Appareils disponibles : 10

84ème ; F16C Block 32 Fighting Falcon

193 sorties effectuées
6 pertes, 0 pilotes
27 AA ; 6 AG ; 4 ST

Kill ratio : 27/6
Appareils disponibles : 10

ETATS-UNIS

USAF

63ème ; A 10A Thunderbolt II

57 sorties
5 pertes, 0 pilotes
9 AA ; 729 AG (:Jumpy:) ; 13 ST

Kill ratio : 9/5
Appareils disponibles : 10

USMC

214ème ; F 18D Hornet

123 sorties
6 pertes, 0 pilotes
8 AA ; 58 AG ; 20 ST

Kill ratio : 8/6
Appareils disponibles : 7

USN

213ème ; E A6B Prowler

45 sorties
4 pertes, 1 équipage (4 membres)

Kill ratio : 0/1
Appareils disponibles : 4

214ème ; F 18C Hornet

141 sorties
5 pertes, 2 pilotes
21 AA ; 11 AG ; 1 ST

Kill ratio : 21/5
Appareils disponibles : 9

217ème ; F 18E Super Hornet

177 sorties
3 pertes, 1 pilote
44 AA ; 50 AG ; 32 ST

Kill ratio : 44/3
Appareils disponibles : 9

219ème ; F 18F Super Hornet

182 sorties
4 pertes, 0 équipages
40 AA ; 24 Ag ; 29 ST

Kill ratio : 40/4
Appareils disponibles : 8


EUROPE

Allemagne

32ème ; Tornado ECR

69 sorties
6 pertes, 0 équipages
6 AA ; 68 AG ; 0 ST

Kill ratio : 6/6
Appareils disponibles : 10

33ème ; Tornado IDS

42 sorties
6 pertes, 0 équipages
12 AA ; 0 AG ; 55 ST

Kill ratio : 12/6
Appareils disponibles : 10

Belgique

15ème ; C 130 Hercules

62 sorties
6 pertes, 0 équipage

Kill ratio : 0/6
Appareils restants : 9

31ème ; F16 AM-B Fighting Falcon

150 sorties
3 pertes, 1 pilote
35 AA ; 4 AG ; 14 ST

kill ratio : 35/3
Appareils disponibles : 9

Danemark

727ème ; F16 AM-D Fighting Falcon

155 sorties
3 pertes, 1 pilote
27 AA ; 23 AG ; 2 ST

Kill ratio : 27/3
Appareils disponibles : 10

France

2ème ; Mirage 2000-5F

171 sorties
4 pertes, 0 pilotes
27 AA ; 12 AG ; 0 ST

Kill ratio : 27/4
Appareils disponibles : 10

3ème ; Mirage 2000D

41 sorties
3 pertes, 0 équipage
6 AA ; 26 AG ; 15 ST

Kill ratio : 6/3
appareils disponibles : 10

93ème ; C 135Fr

5 sorties
0 pertes, 0 équipages

Kill ratio : 0/0
Appareils disponibles : 8

Grèce

332ème ; Mirage 2000-5Mk2

146 sorties
2 pertes, 0 pilotes
20 AA ; 26 AG ; 19 ST

Kill ratio : 20/2
Appareils disponibles : 10

337ème ; F 16C Block 52+ Fighting Falcon

126 sorties
4 pertes, 3 pilotes
39AA ; 11 AG ; 22 ST

Kill ratio : 39/4
Appareils disponibles : 6

Luxembourg

88ème ; E 3A Sentry

6 sorties
0 pertes, 0 équipages

Kill ratio : 0/0
Appareils disponibles : 4

Pays-Bas

322ème ; F16 AM-Nl Fighting Falcon

148 sorties
5 pertes, 0 pilotes
31 AA ; 27 AG ; 28 ST

Kill ratio : 31/5
Appareils disponibles : 10

334ème ; KC 10 Extender

30 sorties
2 pertes, 0 équipages

Kill ratio : 0/2
Appareils disponibles : 4

Royaume-Uni

43ème ; Tornado ADV F3

180 sorties
3 pertes, 0 équipages
36 AA ; 0 AG ; 0 ST

Kill ratio : 36/3
Appareils disponibles : 10

54ème ; Jaguar

38 sorties
4 pertes, 1 pilote
9 AA ; 70 AG ; 10 ST

Kill ratio : 9/4
Appareils disponibles : 6

99ème ; C 17 Globemaster III

90 sorties
3 pertes, 0 équipage

Kill ratio : 0/3
Appareils disponibles : 6




Kill ratio total : 419/90 soit un près de 5/1
Image


je rappelle à tous ceux qui passent par ici qu'ils peuvent toujours rejoindre les pilotes engagés, Cf les effectifs
ImageImage
Avatar de l’utilisateur

Side
Jeune Pilote
Jeune Pilote
Messages : 1277
Inscription : 28 mars 2004

#32

Message par Side » sam. sept. 06, 2008 8:43 pm

Mission joué hier soir avec Coolhands et Kerdougan, ce qui explique pourquoi je la poste quand même ;)

Jour 2
8h58
Mission 2
BARCAP

Notre longue attente à l'escadron s'est en fait bien terminée. Coolhands que l'on supposait avoir été abattue s'est en fait dérouté sur Pusan avec une panne complète de l'avionique et des comms suite à un obus de 3àmm d'un Sukkoi bien placé. Un des nombreux transports qui font la liaison entre Kadena et Pusan nous l'a ramené dans l'heure qui suivait, tandis que son appareil est resté sur place pour attendre la visite de nos mécanos. Après la traditionnel tournée au bar pour fêter ce genre d'évènement le commandant nous a rapidement demandé d'aller nous coucher car, je cite "la guerre continue et il nous faut des pilote 100% opérationnel pour y aller".

Après la mission exténuante que nous avions vécue je pensais que j'allais enfin pouvoir me reposer complètement. Comme d'habitude, je me trompais lourdement et c'est à demi réveiller que j'entends le planton venu me réveiller.
- Hurry up Sir, briefing dans 20 minutes.
Après 3 cafés bien serrer c'est à demi comateux que j'écoute le commandant.
L'escadron à perdu beaucoup d'avion, souvent à cause des nouveaux mais le problème n'est pas là. En gros, des stocks initiaux, il ne reste que 3 avions en états et nous venons d'en réceptionner un ce matin.
Impossible de les confier à n'importe qui, et c'est encore à Coolhands et moi même de leader les deux vols du matin.
J'emmènerai pour ma part Kerdougan sur une Barcap au nord est, à priori calme (maintenant je commence à me méfier des missions à priori calmes) tandis que Coolhands effectuera une CAS un peu devant notre zone de patrouille.

8h20, il est l'heure d'y allé. Les avions sont parqué comme à l'habitude dans les shelters et c'est devenue à présent bien routinier de les démarrer et de les emmener au point d'arrêt de la piste.

Falcon 1, cleared line up and takeoff runway 01.

La tour a l'air pressé de nous envoyé au front, et c'est avec regret que je desserre le frein de park pour m'aligner suivit de kerdougan.
Image
8h56, la gamelle est allumée et les deux F-16 rugissants s’élancent sur la piste. Notre faible charge nous emmène rapidement en l'air.
La montée débute immédiatement vers le FL350 à mach 0.8 et c'est parti pour une traversé, espérons que ce ne soit pas la dernière et que nous pourrons la refaire dans l'autre sens.
Nous croisons pas mal d'appareils qui vont et viennent de la Corée et plus nous nous rapprochons plus la tension est perceptible.
On entend soudain des débuts d'engagement à la radio. Les Hornet en CAP sont dérouté par l'AWACS sur un bogey.

Pour notre part nous sommes très en avance sur notre horaire et je fais exécuter un 360° au large des côtes coréennes. C'est alors que j'entends un appel à l'aide sur la fréquence de veille.

Cobra 11, defensive Bullseye 140 38nm Mig-27

Cobra 11?, Mince c'est Coolhands qui est engagé et pas loin de nous. J'annonce de suite mes intentions d'engager quand l'AWACS déroute à nouveau plusieurs vols pour lui venir en aide. La menace est vite éradiquer et tout le monde reprend sa route.

J'en profite pour me déclarer auprès de Chalis puisque je rentre dans mon créneau de patrouille.
Et comme je le pensais, la fête commence. Cobra 1 qui est beaucoup plus au nord est le premier à voir arriver la meute. Plusieurs groupes de Mig-29 fonde sur lui comme un oiseau de proie sur une souris. L'AWACS fait à nouveau du bon boulot et le dégage à temps.
Pour notre part, Chalis nous envoie intercepté des Su-25 déjà engagé. Dans la cohue générale je finis par en détecter un et l'abats sans sommation.
Un tir à bout portant il n’avait aucune chance, et c'est admiratif que je vois la longue flamme foncé vers le sol. Le pilote s'éjectera à temps.
Soudain plusieurs sons stridents et bien connut m'arrache à ma contemplation. Mig-29, trois groupes et nous sommes chez eux.

Ni une ni deux, retours pleine PC vers le Sud avec Kerdou pour reprendre l'avantage de la position. On en profite pour larguer les bidons et suffisamment loin dans notre territoire on recommit. Des pots 29 apparaissent de toutes parts.
J'ordonne à Kerdou d'engager un hostile à l'est tandis que je m'occupe d'un groupe à l'ouest. Je ne prends pas de risque et tir en moyenne porté un 120, virage de dégagement au pitbull et ne cherche pas à vérifier les tirs. A priori avec la fin des spots au RWR, les mig doivent fuir. Soudain lors d'un coup d'œil par dessus l'épaule je vois de long panache de fumée m'indiquant les kills.
De son côté Kerdou à cause de problème au radar n'a put engager ses cibles et reviens sur moi.

Tout s'est calmé aussi vite que c'est arriver. On retourne sur notre zone de patrouille quand l'AWACS nous informe d'un bogey en pénétration de la zone.
En fait il s'agit de deux avions. Rapidement détecté et très proches de nous. Je tire 2 120 en TTS. Ils passent actifs immédiatement et quelques secondes plus tard deux impacts sont aperçus.
Image
Cobra 11, engage defensive, low Bullseye 138 16nm Mig 29

Pas le temps de penser. Je suis à 26nm au 118, donc juste à côté. Break à gauche en descente. Je fais une recherche basse et trouve à 10nm un isolé fonçant 25000 fts en dessous de moi derrière un appareil que je pense être cobra 11. Un declare à l'awacs qui me confirme ce que je pensais.

Falcon 1, Chalish 1, contact confirm hostile, Mig-29

Le pouce déjà sur le bouton de tir n'a plus qu'a appuyé et le Slammer quitte son rail. Dans une manœuvre désespérer le pilote du mig tente une chandelle pour semer le missile, mais l'auto directeur de se dernier est bien verrouiller.
Le Mig passe alors sur le dos en décrochage et explose dans une gerbe de flamme.
Malheureusement, ses petits amis n'ont pas décidé à en rester là et rapplique sur nous. Kerdou séparer de moi sur un engagement et se trouvant plus au nord reviens vers nos ligne tandis que je tir mon dernier 120 sur l'un de ses poursuivants. Je pump à mon tour tandis qu'il recommit et lance plusieurs 120 (qui on le saura plus tard auront fais mouche sur des Su-30).
L'AWACS annonce alors plusieurs déroutement vers nous ce qui me fais penser à regarder l'heure. Mince, 16 minutes que nous sommes sur zone il est temps d'y aller. Un petit coup d'œil à la jauge me signale aussi qu'il serai bien de refaire la plein chez Canteen, un petit bistrot fort sympathique tenus par nos amis Yankee.

Image

On y retrouve Cobra 11 qui a put accomplir sa mission, et s'est sain et sauf que nous retraversons la mer du Japon vers notre base.

Image
Image
On sent malheureusement que la coalition a payé un lourd tribu car les circuits et les taxis sont beaucoup moins embouteiller qu'au premier jours et c'est avec ce sentiments triste que nous rentrons au mess.

Image

Résultats: Falcon 11 4 appareils détruits et 2 endommager
Falcon 12 3 détruits et 1 endommagé

Edit: c'est normal que les screens n'apparaissent pas?
Image First In, Last Out


I5 3570k OC 4.5GHz, WC ANTEC KUHLER H2O 620, Z77A-G43, 4Go DDR3 CORSAIR Vengeance +16GO DDR3 G.Skill RipjawsX, Asus GTX 1070 OC1610Mhz, SSD Crucial 250Go, Windows 7 Pro x64
Avatar de l’utilisateur

coolhands
Jeune Pilote
Jeune Pilote
Messages : 1597
Inscription : 12 mai 2004

#33

Message par coolhands » dim. sept. 07, 2008 9:09 am

Merci side pour le débriefing.
Je n'ai pas de screenshot car franchement vu la tension pendant le vol j'avoue que je n'avais pas le temps de penser a prendre des photos :sweatdrop

J'ai décollé un peu avant la CAP de side avec mon ailier on monte rapidement a l'altitude de croisière optimale chargé de 4 agm65d 4 aim120b et un bidon ventral.
La situation est calme jusqu'a une distance de 40 nautiques de ma zone de cible ou je détecte 4 groupes de bandits je lance un appel a l'awacs et je demande du soutien. La je décide de faire un virage a gauche afin de m'écarte un peu des bandits.
La chasse répond vite a mon appel et traite les bandits.Je reprend ma route et m'approche de mes cibles, je sais que la CAP est sur zone grâce au bullseye mais alors qu'ils sont en combat je détecte un groupe de bandit qui apparemment est passé a travers ni une ni deux je balance mon ventral et ordonne a mon ailier d'intercepter les bandits j'entamme une tenaille je tire mes aim 120 et je pump.

Une fois la zone dégagé je préviens que je retourne sur le CAS. Pendant que la CAP fini de traité les bandits je profite d'un créneaux pour passé en mode AG est je tire mes 4 agm65d sur une colonne de blindé.Je dégage par la droite a toute vitesse car je capte des signaux de Mig29 et il n'y a plus de support.

Le retour sera bien plus calme je rejoins la CAP en ravitaillement sur le KC10 et comme c'est gratuit je reprend un peu de jus aussi :yes:
Superbe mission pleine d'adrénaline.
les images n'apparaisse pas ??
RESULTAT:
Image
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Ric
Moderateur
Moderateur
Messages : 10871
Inscription : 24 août 2003

#34

Message par Ric » dim. sept. 07, 2008 6:52 pm

bizarre ce problème d'images, vous les faites héberger où?
ImageImage
Avatar de l’utilisateur

Side
Jeune Pilote
Jeune Pilote
Messages : 1277
Inscription : 28 mars 2004

#35

Message par Side » lun. sept. 08, 2008 7:36 am

chez imageshack, j'ai vérifié le lien qui fonctionne, ce n'est que lorsque je place les balises que le liens disparait sans que le screen s'affiche
Image First In, Last Out


I5 3570k OC 4.5GHz, WC ANTEC KUHLER H2O 620, Z77A-G43, 4Go DDR3 CORSAIR Vengeance +16GO DDR3 G.Skill RipjawsX, Asus GTX 1070 OC1610Mhz, SSD Crucial 250Go, Windows 7 Pro x64
Avatar de l’utilisateur

coolhands
Jeune Pilote
Jeune Pilote
Messages : 1597
Inscription : 12 mai 2004

#36

Message par coolhands » lun. sept. 08, 2008 6:04 pm

j'ai rectifier ma ligne je me suis certainement gouré en sélectionnant bizarre.
Avatar de l’utilisateur

Genius
Pilote Philanthrope
Pilote Philanthrope
Messages : 2160
Inscription : 12 octobre 2006

#37

Message par Genius » mer. sept. 10, 2008 11:52 pm

Jour 3 - 1h17
BARCAP

Profitant de la réduction des vols ennemis mon supérieur, le Colonel Side me propose de leader la paire de BARCAP qui est prévu cette nuit à la limite de notre flot.

Pas du tout sûr de moi c'est avec un certain stress que je prépare la mission de ce soir.
Decollage de la base de Kadena qui pour une fois est moins chargée, suivi d'une montée tranquille au FL300.

Image

Arrivée sur zone, nous nous déclarons à l'awacs qui nous indique la zone clear. S'en suit 15 minutes de calme plat.

Image

Avant de partir mon ailier m'indique qu'il a un contact au FL350 que l'awacs déclare comme hors la loi. Side étant à portée de tir, je lui laisse le plaisir de lui balancer un slammer. Ceux qu'il fait aussitôt suivi d'un autre tir d'un vol se trouvant à proximité.
Mais nous ne tardons pas à voir au loin une jolie explosion, nous apprendons plus tard qu'il s'agissait d'un A50.

Nous n'avons plus qu'à nous déclarer "check out" et rejoignons notre base de Kadena.


Edit: rectifié
Config: Asus P8P67 Pro rev 3.1 (B3) - I5 2500K @ 3.3 Ghz - Zalman CNPS11X EXTREME - MSI Geforce 1060 6Go - GSkill RipJawsX 16Go DDR3 1600MHZ - SSD Crucial M4 128 Go - DD Samsung Spinpoint 500go - Win 7 premium 64 bits
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Ric
Moderateur
Moderateur
Messages : 10871
Inscription : 24 août 2003

#38

Message par Ric » jeu. sept. 11, 2008 11:51 am

à ce rythme ils vont vite devenir aveugles, bien joué!
ImageImage
Avatar de l’utilisateur

Hollywood 214
Mécano au sol
Mécano au sol
Messages : 544
Inscription : 03 juillet 2003

#39

Message par Hollywood 214 » jeu. sept. 11, 2008 12:50 pm

sur une de mes missions de jour 2 vers 10h15, j'ai pu en abbattre 2.
par contre j'avais une des piste de Kadena qui avait été striké dans la nuit.
Image
Avatar de l’utilisateur

Genius
Pilote Philanthrope
Pilote Philanthrope
Messages : 2160
Inscription : 12 octobre 2006

#40

Message par Genius » sam. sept. 13, 2008 12:17 am

Jour 3 - 8h39
Deep Strike


Après une courte nuit, je rejoins la salle de briefing avec Side. Le vol de ce matin, consiste à aller striker la piste de Seosan où sont basés d'après nos renseignements un escadron de SU25 encore actif.

Celui-ci décide, par sécurité, de modifier le plan de vol prévu qui nous fait traverser tout le sud de la péninsule coréenne en nous faisant longer les côtes sud et ouest de la péninsule. En effet, des sites SAM sont encore actif autour de Seosan et des bases devant abriter des escadrons de Mig-29 et de Su-30 encore actif se trouvent sur notre route.

Notre groupe de 4xF16, leadé par Side, décolle donc de Kadena. Nous faisons une montée iso mach 0.80 au niveau 300.

Image

Arrivée sur la pointe sud-ouest de la péninsule coréenne Side nous ordonne de couper les radars et de descendre en TBA afin de passer inaperçue pour l'awacs ennemie qui vient d'apparaitre sur notre RWR.

Image

Image

C'est donc à moins de 200 pieds que nous entamons notre run d'attaque, Side prend la piste de droite tandis que je m'occupe de la piste de gauche.

Image

Nos 6 BLU frappent chacunes nos cibles respectives alors que l'AAA commencent tout juste à réagir. Du propre du net, sans bavure.

Lors de notre egress, nous nous trouvons en position de tir sur l'A50 ennemie mais à peine nous verrouillons notre cible que celui-ci entame un demi-tour. Nous n'allons pas tenter le diable et poursuivons notre route.

Un peu plus loin, c'est un groupe de Mig-29 ou J-11 qui s'approche mais le tir d'un slammer suffit à leurs faire renoncer à l'affrontement.

Image

C'est donc après un vol de près de 760 nautiques aller-retour et d'environ 2h00 que nous retrouvons le sol japonais sans encombre. Et la première chose que je m'empresse de faire c'est......d'aller aux toilettes j'aurais du boire moins de cafés :Jumpy:

Image
Config: Asus P8P67 Pro rev 3.1 (B3) - I5 2500K @ 3.3 Ghz - Zalman CNPS11X EXTREME - MSI Geforce 1060 6Go - GSkill RipJawsX 16Go DDR3 1600MHZ - SSD Crucial M4 128 Go - DD Samsung Spinpoint 500go - Win 7 premium 64 bits
Avatar de l’utilisateur

Scrat
Pilote d'essais
Pilote d'essais
Messages : 6413
Inscription : 31 janvier 2003

#41

Message par Scrat » sam. sept. 13, 2008 12:23 am

Genius a écrit : Image
2 CFT, 2 pendulaires de 370 gallons et un ventral de 300 gallons ? o_O
T'avais peur de manquer de kéro ? :Jumpy:
"Et c'est à cet instant qu'il vit la Mort arriver, chevauchant une plaine de feu pour s'emparer de son âme..." Tom Clancy - Les dents du tigre
Image
Avatar de l’utilisateur

Genius
Pilote Philanthrope
Pilote Philanthrope
Messages : 2160
Inscription : 12 octobre 2006

#42

Message par Genius » sam. sept. 13, 2008 12:28 am

Avec toute une branche du vol en TBA (peut etre bien 80-100 nautiques) il ne me restais plus que 1000 livres à l'arrivée sur Kadena.
Config: Asus P8P67 Pro rev 3.1 (B3) - I5 2500K @ 3.3 Ghz - Zalman CNPS11X EXTREME - MSI Geforce 1060 6Go - GSkill RipJawsX 16Go DDR3 1600MHZ - SSD Crucial M4 128 Go - DD Samsung Spinpoint 500go - Win 7 premium 64 bits
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Ric
Moderateur
Moderateur
Messages : 10871
Inscription : 24 août 2003

#43

Message par Ric » sam. sept. 13, 2008 9:54 am

A pas mal ^^
Bon, la prochaine fois vous penserez à faire un petit coucou aux tankers les mecs, ils s'ennuient :tongue:
ImageImage
Avatar de l’utilisateur

Side
Jeune Pilote
Jeune Pilote
Messages : 1277
Inscription : 28 mars 2004

#44

Message par Side » sam. sept. 13, 2008 10:16 am

pas eu le temps, il étais 23h30 quand on est rentré et je commençais tôt le lendemain. Ça passais pour moi aux minimas et justes pour Genius, donc on est rentré direct ;)
Avec les ailiers IA on aurais mis au minimum 30min de plus au ravitos alors qu'on avait déjà fait presque 2h de vol :(
En tout cas une mission long rayon très sympathique, fort en rebondissement, je post m'a version cet aprem ;)
Image First In, Last Out


I5 3570k OC 4.5GHz, WC ANTEC KUHLER H2O 620, Z77A-G43, 4Go DDR3 CORSAIR Vengeance +16GO DDR3 G.Skill RipjawsX, Asus GTX 1070 OC1610Mhz, SSD Crucial 250Go, Windows 7 Pro x64
Avatar de l’utilisateur

Poliakov
Chef de patrouille
Chef de patrouille
Messages : 5720
Inscription : 12 août 2008

#45

Message par Poliakov » sam. sept. 13, 2008 6:24 pm

ÉNORME les récits :Jumpy:
Avatar de l’utilisateur

Side
Jeune Pilote
Jeune Pilote
Messages : 1277
Inscription : 28 mars 2004

#46

Message par Side » sam. sept. 13, 2008 7:08 pm

Et voilà, à peine quelques heures après être rentré de notre dernière BARCAP, voici que je suis à nouveau convoqué en salle de briefing. Je regarde instinctivement la pendule qui affiche 6h du matin. Au moins, si on doit voler ce sera de jour. En sortant de mon bungalow pour me diriger vers le bâtiment des opérations, je ne peux m’empêcher de voir le ciel s’alourdir. Le mauvais temps serait il en train d’arriver*?
Arriver sur place, je retrouve Genius et deux autres pilotes arrivé en renfort hier. Quatre pilotes dans la même salle pour la même mission, c’est une première depuis le début du conflit chez nous. Surement un mauvais présage.
Et malheureusement, comme si le commandant avait lut dans mes pensées, il dévoila immédiatement nôtre objectif pour couper cour à toutes questions. La base aérienne de Seosan. Elle abrite un escadron de Su-25 qui fait un malheur sur notre front et le responsable des forces aux sols à exiger sa destruction totale. Malheureusement cette base est située à plus de 150nm à l’intérieur du territoire ennemi. Une sacrée navigation depuis Kadena. En plus, on trouve à proximité deux autres terrains très dangereux. Kwangju qui abrite entre autre un escadron de Mig-29 et Kunsan à moins de 5min de vol qui abrite un escadron de Su-30. Le bonheur quoi.
Pour couronner le tout, ces imbécile des planifications nous font passez en plein milieu des bases aériennes ennemis sans possibilité de soutient. Sans doute un bleu sortie de l’académie qui pense que nous sommes les plus beaux et les plus forts.
Le commandant nous laisse alors carte blanche pour préparer le vol. Pour commencer, modification du plan de vol pour éviter les menaces. Nous contourneront la Corée en longeant à bonne distance la côte ouest en TBA pour remonter vers notre objectif. La base devant être complètement fermer, l’attaque se déroulera dans l’axe des pistes en deux passes espacé d’une trentaine de secondes. Chacune des deux pistes sera striké par deux F-16 à la BLU-107. Si l’attaque se déroule correctement, les pistes ne devraient pas rouvrir avant plusieurs jours. Le seul problème de cette nav est le carburant. Il faudra descendre le plus tard possible en TBA pour économiser et monter le plus tôt possible après l’attaque. La première alerte carburant sera à 7000lbs.
Après moult autres points à éclaircir, l’heure arrive de se diriger vers nos appareils. Ils nous attendent d’ailleurs sur le parking de l’escadron. Les mécanos viennent de finir de les préparer et nous pouvons les prendre en compte. Comme les dernières fois, le parking est passablement vide aujourd’hui, ce qui n’empêche pas les vols de se succéder au point d’arrêt. Nous grimpons tous dans les avions et la ramp débute.
H -7 min. On commence le roulage.

- Kadena, Snake 21 Good day, ready to taxi
- Snake 21 Good day, taxi holpoint runway 01. Hold short.
- Taxi runway 01 hold short Snake 21.

Les freins sont desserrer et le roulage commence derrière deux C-17.

Image
Image

Avant que le dernier ait quitté le sol, la tour m’autorise à l’alignement et au décollage derrière lui.
Je patiente un peu le temps de le laisser s’éloigner et enclenche la PC. La vitesse de rotation est lentement atteinte attestant de l’emport relativement lourd avec lequel nous partons. 3 bidons et 6 blu-107, ca pèse son poids. Mon ailier me suit une vingtaines de secondes derrière.

Snake 21, airborne.
Snake 21, leave frequency, good luck

Image
Image
J’attends que la patrouille mené par Genius décolle à son tour avant de quitter la fréquence pour celle de veille. Le groupe est lentement reformé au cour de la première partie de l’ingress pour ménager le pétrole des ailiers. Le groupe de Genius restera quelques nautiques derrière le mien. La première partie du vol se déroule bien. L’AWACS veille au grain et nous ne sommes pas inquiétés.

Image
Image

Cependant, au fur et à mesure que nous nous rapprochons de la FLOT, la tension grimpe d’un cran. Nous sommes à présent seul en territoire ennemis pour une navigation de plusieurs centaines de nautiques en HA et TTBA.
Le premier tronçon en HA à 30*000fts se déroule sans encombre. Rien ne semble en l’air au niveau de la base de Kwangju jusqu'à ce qu’un spot 29 soit annoncé par Genius.
Image
Image
trafique au dessus de kwangju

Jouant la carte de la sécurité après un check pétrole je nous éloigne un peu des environs de la base pour rejoindre le point n°3. Le spot n’a pas duré, et vertical du Waypoint j’ordonne la descente pour 100fts AGL.
Les quatre F-16 chute alors comme des pierres pour se stabiliser au ras des vagues. Le suivit de terrain automatique est alors enclencher pour maintenir l’altitude pendant que nous scrutons le ciel à la recherche d’indésirable. Les bidons d’ailes vides sont jettissonés, un peu de trainée en moins.
Image
Image
La base de Kunsan approche rapidement, quand soudain un, puis deux, puis une dizaine de spot 29 s’allume sur le RWR. L’azimut correspond à priori à la base. Je pars du principe qu’il s’agit de Su-30 dans le circuit qui décollent ou atterrissent et doivent êtres trop absorbé par leurs manœuvre pour nous repérer. Je fais à nouveau un éloignement pour longer la zone de l’aéroport à très bonne distance tout en continuant à fixer le RWR et l’horizon.
Image
Image
La tension au sein du vol est à son paroxysme, et le point 4 semble arriver très lentement.
Heureusement les spots disparaissent presque tous au fur et à mesure que nous nous éloignons.
Arrivé point 4, tout s’accélère, on se replace sur le plan de vol. Genius vient se mettre en Spread sur moi pour attaquer de front les deux pistes tandis que nos deux ailiers nous suivent derrière à quelques nautiques.
L’arrivé basse altitude nous fait arriver derrière des montagnes qui masquent complètement nôtre approche aux opérateurs radar. Déboulant à 500knts 500fts AGL je me présente dans l’axe de la piste ou j’aperçois immédiatement Un Su-25 au roulage sur la droite, un autre au parking et une compagnie complète de blindée.
Image
Image
J’annonce immédiatement la menace et m’occupe de placer mes bombes tout en larguant des leurres.
Le seuil de piste apparaît sous le pipper et les 6 BLU sont alors éjectés des pylônes. Une tous les 1000fts. Le Su-25 au roulage à beaucoup de chance car il passe juste entre deux impact de bombes et ne fera qu’un cheval de bois. Cinq seconde plus tard, Genius fait de même avec la seconde piste tandis que nos ailiers remettent une couche 30 secondes après.
Image
Image
Les deux pistes ne sont plus à présent qu’un immense champ de ruines ce qui ne laisse pas de doutes quand à la satisfaction de nôtre Etat major sur la réussite de la mission.

Cependant, la mission n’est pas finit. Le retour est long et dangereux et nous venons de passer le Joker. Vu que nous sommes à présent repérer, autant grimper pour économiser le jus.
Direction le FL 300, tout en jetissonnant le ventral et les TER.
Image
Image
En repassant du côté de Kunsan, le nombre de spot à énormément diminué et nous ne seront pas inquiété. Ce ne sera malheureusement pas le cas à proximité de Kwangju. Je détecte tout d’abords un spot A-50 sur le RWR vertical de la base rapidement trouvé au radar. La trajectoire va nous faire passer à proximité et il a l’air seul. Je demande à Genius de se préparer à l’engager rapidement sans cramer trop de pétrole dès qu’on sera à portée sans dévier de nôtre route. Un juste retour après l’A-50 qu’il m’avait servit lors de nôtre dernière BARCAP. Au moment ou nous arrivons à porté, l’A-50 fait demi-tour tandis que je détecte un contact au ras du sol doublé d’un spot 29. Pas de doute à la vitesse qu’il arriver, à son altitude départ et à la vitesse ou il grimpe il vient droit sur nous pour nous intercepter.
N’ayant pas assez de jus et ne pouvant pas nous engager dans un combat, je demande à Genius de tirer un Slammer en limite de porté pour nous donner le temps de dégager. Avec l’avantage de la vitesse et de l’altitude, le temps qu’il l’évite nous serons loin.
Mes prédictions se réalisent et nous repassons la flotte sans encombre. Nous voici enfin en zone alliée après plus d’une heure de vol en territoire hostile. Le retour s’effectue au régime de croisière et nous nous posons aux minimas sur Kunsan sans encombre.
Nous retournons aux Shelters pour stopper nos avions sans nous empêcher d’avoir un immense sourire. La mission est un succès total, les pistes sont fermées et tous les avions sont intacts. Rien ne viendra gâcher la tournée que l’on va se faire offrir au bar ni le repos que l’on va prendre après. Finalement, je pense que la campagne prend à présent une bonne tournure.
Image
Image
Résultats:
Activité de Seosan*: 0%
Genius 1 AG
Side 2 AG
Snake 22 1 AG
Snake 24 1 AG
Image First In, Last Out


I5 3570k OC 4.5GHz, WC ANTEC KUHLER H2O 620, Z77A-G43, 4Go DDR3 CORSAIR Vengeance +16GO DDR3 G.Skill RipjawsX, Asus GTX 1070 OC1610Mhz, SSD Crucial 250Go, Windows 7 Pro x64
Avatar de l’utilisateur

Poliakov
Chef de patrouille
Chef de patrouille
Messages : 5720
Inscription : 12 août 2008

#47

Message par Poliakov » sam. sept. 13, 2008 8:41 pm

Très bon le récit mais c'est quoi la grosse bête sur la 4èm screen,en tout cas je connais pas.
Avatar de l’utilisateur

Bolo
Pilote Confirmé
Pilote Confirmé
Messages : 3582
Inscription : 20 décembre 2003

#48

Message par Bolo » sam. sept. 13, 2008 9:04 pm

C'est un An-72. "Coaler" étant son nom de code OTAN.
Image Image
Avatar de l’utilisateur

Topic author
Ric
Moderateur
Moderateur
Messages : 10871
Inscription : 24 août 2003

#49

Message par Ric » lun. sept. 15, 2008 1:49 pm

Jour 03
Mission 1
Heure : 07h06
Type : BARCAP
ImageImage
Avatar de l’utilisateur

Genius
Pilote Philanthrope
Pilote Philanthrope
Messages : 2160
Inscription : 12 octobre 2006

#50

Message par Genius » jeu. sept. 18, 2008 12:08 am

Jour 3 - 18h54
OCA STRIKE

3eme mission de la journée, on peut dire que l'on ne chôme pas en ce 3eme jour depuis le début des hostilités !
La mission de ce soir est la fermeture de la piste de chongju abritant selon nos renseignements des escadrons de Mig-27, Su-25 et Mig-29S.

Je rejoins le Colonel Side dans le couloir nous menant en salle de briefing, c'est lui qui leade à nouveau notre groupe de 4xF16. Malgré ses habituelles raybans qui masque ses cernes, je vois qu'il a les traits tirés, après notre dernière tournée au bar de l'escadron nous n'avons eu que peu de temps pour nous reposer.

L'intelligence service nous fournis des photos satellites de la base de Chongju, il s'agit d'une double piste parallèle. Pour limiter le risque de DCA, Side demande à l'officier de planification de prévoir deux MK-84 (au lieu des traditionnelles BLU) que nous larguerons sur désignation GPS.

C'est donc avec 2 bidons pendulaires, 2 MK-84 et 4 AIM120 que nous taxions pour nous aligner sur la piste de Kadena. Joker fixé à 6500 livres et bingo à 5500 livres, MSL Floor de 14000 pieds.

Image

L'ingress comme nos précédents vols se déroulent sans soucis.

Image

Arrivée au point pre-ip c'est une ribambelle de spot 29 se trouvant quasiment vertical de l'objectif qui apparait

Image

Désignation rapide des cibles par le leader, jettisson des bidons pendulaires, le but est de nous laisser l'espace de faire notre largage sur cible. Side prend les deux premiers du groupe hostile et je prends les deux suivants. Nos fox 3 partent rapidement, ne laissant pas la possibilité à nos ennemis d'être réellement dangereux, je profite même de mon beam sur la gauche pour tirer sur un 3eme contact alors que je commence à voir les explosions se succéder en face, on aurait dit le Jour du Non (une de nos deux fêtes nationales).

Ces tirs nous ont suffit à dégager l'espace pour le largage, a l'ordre du leader je passe en mode air sol et commence le début de mon piqué (je m'aperçoit rapidement que j'ai enclenché malencontreusement le pilote automatique que j'enlève :sweatdrop, ça n'arrive qu'a moi ces choses là :innocent:) largage des 2 mk-84 par paire, aucun membre du groupe ne passe en dessous du MSL Floor.

Nous ne trainons pas sur place et entamons notre egress, nous profitons lors de notre croisière d'une opportunité de tir sur un Su-24 en cold mais se trouvant sur notre DLZ, celui-ci n'aura pas d'autre occasion de venir frapper nos troupes au sol :devil:.

C'est avec une flopée de flares que Side se félicite de cette mission au dessus de la mer du Japon.

Arrivée en vue on s'annonce a la tour, et Side qui aime terminer en beauté nous fait une présentation tactical overhead de toute beauté :Jumpy: (je passerais sur la mienne :laugh:)


Arrivée sur Kadena, extinction moteur, petit passage au bar mais cette fois ci, je ne traine pas car c'est bien partit pour que ce ne soit pas la dernière mission de la journée et il vaut mieux que je sois en pleine forme.
Config: Asus P8P67 Pro rev 3.1 (B3) - I5 2500K @ 3.3 Ghz - Zalman CNPS11X EXTREME - MSI Geforce 1060 6Go - GSkill RipJawsX 16Go DDR3 1600MHZ - SSD Crucial M4 128 Go - DD Samsung Spinpoint 500go - Win 7 premium 64 bits
Répondre

Revenir à « Falcon 4.0 BMS »